Thierry Lepercq (Solairedirect) : « En Inde, le solaire est moins cher que le charbon »

Print Friendly, PDF & Email
Thierry Lepercq. (Crédit : Solairedirect)
Thierry Lepercq (Crédit : Solairedirect)

Entretien avec Thierry Lepercq, président de Solairedirect –

En visite officielle en Inde, François Hollande inaugure ce lundi le siège de l’Alliance solaire internationale avec le Premier ministre Narendra Modi, dont le gouvernement est très ambitieux dans le photovoltaïque. Solairedirect, désormais dans le groupe Engie, a été le pionnier français dans le sous-continent. Il vient de remporter 140 MW au Rajahstan, à un peu moins de 60€/MWh. Entretien avec son dirigeant, qui fait partie du voyage présidentiel.

GreenUnivers : Vous êtes l’acteur français du solaire le plus implanté en Inde. Quelles sont vos positions ?

Thierry Lepercq : Nous avons créé une filiale en Inde dès 2010 et gagné en fin d’année suivante un premier projet de 5 MW au Rajasthan à un tarif de 7,49 roupies/kWh, soit environ 100€/MWh. Aujourd’hui, nous venons de remporter deux projets de 70 MW chacun dans le cadre d’un appel d’offres lancé par l’Etat du Rajhastan avec un prix de 4,35 roupies/kWh, soit 59,2€/MWh. En quatre ans, le prix a chuté de 40%, et ce n’est pas fini. Le solaire est devenu ultra-compétitif, il est moins cher que le charbon. D’ailleurs, l’Inde ne s’y trompe pas : en deux ans, le pays n’a lancé aucun grand projet, alors que le solaire est en pleine progression.

Solairedirect compte aujourd’hui aujourd’hui 325,6 MW construits, en cours de construction ou attribués dans trois Etats : Rajasthan, Telangana et Punjab. Nous avons annoncé un objectif de construction de 2 GW sur la période 2015-2019 qui reste d’actualité. Et nous irons beaucoup plus loin !

GU : Comment s’explique cette chute des prix ?

TL : Par toute une série d’améliorations. Une baisse  ...