Bilan éolien en France 2015 : Vestas n°1 des turbiniers, poussée de Nordex

Print Friendly, PDF & Email
(parts en marché en cumulé, fin 2015)
Parts en marché en France en cumulé, fin 2015

France Énergie Éolienne a publié, le 21 janvier, le bilan 2015 de la filière, marqué par l’installation de 1 073 MW supplémentaires, soit 77 parcs et près de 500 turbines en plus sur le territoire. Ce chiffre, à peine plus élevé qu’en 2014 (1 042 MW raccordés) « confirme les effets du volontarisme récent des pouvoirs publics d’accélérer le développement de la filière éolienne », commente l’organisation professionnelle dans un communiqué.

La capacité éolienne cumulée s’élève désormais à 10 293 MW installés dans l’éolien terrestre et toujours zéro dans l’éolien offshore « quand bien même un potentiel littoral de 13 à 17 GW a été identifié (posé + flottant) », commente l’association.

Alors que la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour la période 2016-2023 est toujours en discussion, FEE milite pour l’adoption d’objectifs ambitieux dans l’éolien terrestre. La dernière mouture de la PPE EnR laissait apparaître deux scénarios opposant éolien et le solaire avec chacun des options « haute et basse ». En fonction des scénarios, la puissance éolienne visée à horizon 2023 pourrait varier de 21,8 à 27 GW.

cheque-cadeauCet article est en accès gratuit !
Si vous n’êtes pas abonné(e), découvrez nos offres et accédez à l’ensemble de notre contenu

6 GW toujours bloqués

Autre point de crispation : les contraintes militaires, toujours responsables du blocage de près de 6 GW de projets, selon FEE. 40% du territoire national seraient ainsi sanctuarisés, malgré une légère modification des règles d’implantation près des radars. « Pour sortir de l’impasse actuelle, FEE sollicite la création en urgence d’un groupe de travail interministériel au sein duquel les professionnels seraient conviés pour trouver des solutions spatiales », indique le communiqué.

(Parts de marché 2014 et 2015)
(Parts de marché 2014 et 2015)

Percée de Nordex

Le classement des turbiniers voit le danois Vestas passer en tête en cumulé, juste devant l’allemand Enercon, longtemps n°1. Les deux industriels restent au coude à coude et captent à eux deux 50% du marché français. Sur la seule année 2015, Vestas emporte 30% du marché, contre 22% pour Enercon.

Mais la nouveauté vient surtout de Nordex qui fait un bond, passant de 4% de part de marché en 2014 à 19% en 2015. C’est d’ailleurs son modèle N100 qui s’impose comme l’éolienne la plus installée en France en 2015. L’allemand, qui a racheté Acciona en fin d’année 2015, se développe à un rythme rapide depuis 2013. Le titre, coté à Francfort, a d’ailleurs progressé de 120% en 2015.

top turbines
Top 5 des turbines installées en France en 2015
  • Consulter le bilan 2015 de FEE ci-dessous ou ici (PDF) :