Total lance un incubateur de start-up

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Impulse Lab)
(Crédit : Impulse Lab)

Après avoir investi 150 M€ dans 20 start-up, essentiellement hors de France, via son fonds corporate Total Energy Ventures, le géant pétrolier complète sa palette open innovation avec le lancement d’un incubateur de start-up sur le thème de « l’usine 4.0 ».

Usine 4.0, késako ? « C’est une usine dont la conception, l’exploitation et l’organisation sont optimisés par le déploiement d’innovations digitales : capteurs, automates, big data, Internet des objets, cloud computing, etc », indique Total dans un communiqué. Ces transformations sont un levier de performance opérationnelle, selon le groupe, qui lance donc un appel à candidatures sur les thématiques suivantes :

– Optimisation des installations :
Sécurité et intégrité des installations
Monitoring et optimisation en temps réel
Valorisation des données industrielles et modèles prédictifs
Efficacité énergétique
Cyber-sécurité

– Opérateur augmenté :
Sécurité et fiabilité des opérations
Approches collaboratives
Interface augmentée pour simulation, assistance ou formation
Conditions de travail, bien-être et productivité
Assistance par la robotique

Les dossiers de candidatures, à remettre avant le 22 février 2016, seront présélectionnés puis présentés entre mars et avril 2016 à un jury composé de managers et d’experts de Total et de son partenaire Impulse Labs, spécialiste de l’accélération de start-up dans le monde de l’énergie et de l’industrie. Les start-up sélectionnées seront incubées durant 6 mois en France (Paris) et aux États-Unis (Los Angeles) dans les locaux d’Impulse Labs.

Cette démarche d’open innovation vise à détecter et attirer les start-up les plus innovantes « partout dans le monde » et à leur permettre de tester leurs technologies, produits ou services au sein même des opérations de Total. L’intérêt pour elles est de rejoindre l’écosystème d’Impulse Labs, de bénéficier de l’expertise et des financements associés à l’incubation. Elles pourront travailler sur des cas d’application concrets, et mettre en œuvre, si l’avancement du projet le permet, des pilotes au sein du groupe. Total prévoit en outre un « contact privilégié » entre les start-up et son fonds Total Energy Ventures ainsi que Total Développement Régional, son dispositif de prêt et d’appui aux PME.