Au Maroc, Nareva l’emporte encore dans l’éolien

Print Friendly, PDF & Email
Essaouira (Crédit : Flickr/Sophie Ballinger)
Essaouira
(Crédit : Flickr/Sophie Ballinger)

Le royaume chérifien a – encore – choisi son propre champion national pour la construction de cinq parcs éoliens, entre 2017 et 2020, représentant une puissance cumulée de 850 MW. Nareva, filiale à 100% de la SNI (holding personnelle de la famille royale) a remporté l’appel d’offres lancé par l’Onee (Office national de l’électricité) en association avec l’allemand Siemens et l’italien Enel Green Power. Le trio s’est imposé face à cinq consortiums internationaux comprenant notamment les français EDF et Engie, l’espagnol Acciona Wind Power, le nippon Mitsui ou encore le saoudien Acwa Power…

1,24 milliard d’euros

Dans le détail, les projets seront situés à Tanger (100 MW), Boujdour (100 MW), Midelt (150 MW), Essaouira (200 MW) et Laâyoune/Tarfaya (300 MW). Le coût global est estimé à près de 1,24 milliard d’euros. Le consortium est en charge du développement, de la conception, du financement, de la construction, de l’exploitation et de la maintenance des parcs. L’électricité ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.