Start-up cleantech ambassadrices à la Cop21 : le web aux commandes

Print Friendly, PDF & Email

Jusqu’au 25 novembre, les internautes peuvent sélectionner 13 start-up

Le logo cleantech au sein de la French Tech
Le logo cleantech au sein de la French Tech

françaises des cleantech qui bénéficieront d’une place sur le stand French Tech du Bourget, durant la Cop21. Ainsi que d’autres avantages, dont le titre officiel d' »Ambassadeur de la French Tech », remis par le ministre de l’Economie.

150 jeunes pousses ont été présélectionnées parmi le réseau des Métropoles French Tech – des écosystèmes de start-up – et les différentes éditions du concours Cleantech Open France. D’autres encore ont simplement été repérées par Bpifrance et la Direction Générale des Entreprises.

12 catégories 

Les candidats sont classés en douze thématiques. « Les premiers de chaque catégorie seront les vainqueurs du concours », indique le site de la French Tech. L’efficience énergétique, le numérique au service de l’environnement et les énergies propres comptent parmi les catégories les plus représentées, à l’inverse de la construction durable ou de la compensation carbone (1 seule start-up chacune) .

Outre ces 13 sociétés sélectionnées par les internautes, 8 autres start-up des cleantech, lauréates du concours Cleantech Open France, sont élues d’office. Soit un total de 21 start-up des cleantech ambassadrices de la French Tech.