Sofinnova parie sur EnobraQ et son procédé de valorisation du CO2

Print Friendly, PDF & Email
20151126_132436
(Crédit : TWB)

Le fonds de capital-risque spécialisée dans les biotechnologies industrielles investit 1,3 million d’euros dans le lancement de la société EnobraQ, via son véhicule Green Seed Fund. La jeune pousse, née au début du mois, se donne deux ans pour rendre opérationnel son concept de capture et de valorisation du CO2 par la levure pour les besoins de l’industrie chimique : une innovation de rupture déjà explorée depuis trois ans dans les laboratoires du TWB (Toulouse White Biotechnology).

« Potentiel énorme »

Disponible en (trop) grande quantité, le CO2 est difficilement valorisable et ses applications malheureusement rares. Le pari d’EnobraQ pourrait représenter un vrai débouché pour ce gaz, devenu encombrant. Présentée simplement, l’idée consiste à ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.