L’éolien a créé 1 680 emplois en France en 2014 [Etude]

Print Friendly, PDF & Email

France Énergie Éolienne (FEE) publie ce mercredi 18 novembre la deuxième édition de son Observatoire de l’éolien, réalisé en partenariat avec le cabinet Bearing Point. Cette nouvelle mouture permet d’évaluer les conséquences, y compris en termes d’emplois, du rebond de l’éolien constaté l’année dernière.

+ 15% d’emplois en 2014

En effet, la filière a installé, en 2014, 1 042 MW, contre 631 MW l’année précédente. En termes d’emplois, ce sont 1 680 postes supplémentaires qui ont étés recensés à fin 2014, soit une hausse de 15 % par rapport à 2013. La filière recense donc 12 520 emplois répartis au sein de 750 sociétés installées sur le territoire. « Peu de filière peuvent aujourd’hui se prévaloir de créer 2 000 emplois en un an » a commenté Frédéric Lanoë, président de France Énergie Éolienne.

Repère : La France peut se permettre d’avoir de l’ambition dans l’éolien
Entretien avec Frédéric Lanoë, président de France Énergie Éolienne.

Dynamique dans l’offshore et les réseaux

Si l’Observatoire ne distingue pas encore les emplois créés dans l’éolien terrestre et dans l’éolien offshore, les rédacteurs estiment que le second est entré dans une vraie dynamique. On pense notamment à la campagne de recrutement d’Alstom qui doit permettre d’embaucher jusqu’à 140 personnes d’ici à décembre 2015 dans ses usines jumelles de Saint-Nazaire dédiées à l’assemblage des nacelles et des générateurs.

« On constate également une vraie dynamique dans les métiers du génie civil et électrique », a indiqué Olivier Pérot, président de la commission « Industrie » de FEE. Le secteur est en effet passé de 1 150 emplois fin 2013 à 2 160 fin 2014. Un bond « lié notamment aux investissements massifs de RTE pour renforcer les réseaux à la fois sur terre et en mer », a commenté Olivier Pérot.

Répartition des emplois éoliens par catégorie d’acteurs sur la chaîne de valeur : comparaison entre l’observatoire 2014 et l’observatoire 2015
Répartition des emplois éoliens par catégorie d’acteurs sur la chaîne de valeur : comparaison entre l’observatoire 2014 et l’observatoire 2015

Turbiniers : la concentration se poursuit

Du côté des turbiniers, le TOP 4 ne change pas (au cumulé), toujours dominé par l’allemand Enercon, suivi de Vestas, Senvion et Nordex. La concentration s’accentue légèrement puisqu’ils détiennent à eux quatre 80% du marché, contre 75% fin 2013.

Parcs installés cumulés : constructeurs éoliens et exploitants de parcs
Parcs installés cumulés : constructeurs éoliens et exploitants de parcs

Les formations recensées

Nouveauté cette année, FEE recense les offres de formations aux métiers de l’éolien sur le territoire français, anticipant une hausse des besoins dans les secteurs de la maintenance mais aussi de l’ingénierie avec un accent sur les spécialités acoustiques, analyse du vent ou encore expertise environnementale. FEE recense ainsi 70 formations universitaires, de niveau master ou équivalent, consacrées aux énergies renouvelables. En 2015, le BTS Maintenance des système option éolien a été ouvert dans 10 établissements, ce qui devrait représenter une centaine de diplômés par an à partir de 2017.

Les formations de l'éolien en France
Les formations de l’éolien en France
  • Consulter l’Observatoire en détails ci-dessous ou ici (PDF) :