A Paris, 5 opérateurs se déploient sur un nouveau réseau d’autopartage

Print Friendly, PDF & Email

AutopartagePour rendre moins attractive la possession d’une voiture individuelle à Paris, 226 places de stationnement « classique » se transforment en places dédiées à l’autopartage.

Cinq opérateurs ont été retenus par la ville pour faire partie du nouveau Service de Véhicules Partagés (S.V.P.), après un appel à concurrence lancé en mars 2015.

Repère : A Paris, 200 places à prendre pour l’autopartage – Mars 2015

Dans quelques semaines, ...

Matcha (nouveau nom pour l’autopartage d’Ubeeqo, ex-Carbox), détenue par Europcar depuis janvier 2015, Zipcar, filiale de l’américain Avis, Bluecarsharing et IER du groupe Bolloré ainsi que le canadien Communauto bénéficieront donc d’une visibilité accrue grâce aux 226 places en surface qu’ils se répartissent. Communauto, propriétaire de Mobizen depuis 2012, élargit ainsi de 20% son réseau à Paris et proche couronne.

Louer un véhicule pour une journée ou une demi-journée

En fonctionnant sur le principe de la location à la demi-journée ou à la journée, ce nouveau système se différencie du réseau de voitures électriques Autolib’, qui propose des locations de plus courte durée. Autre particularité du S.V.P. : le véhicule doit être ramené là où il a été remprunté.

Par ailleurs, sont visés différents types d’utilisateurs puisque la flotte comprendra une vaste gamme de véhicules, de la citadine au petit utilitaire en passant par la berline et le monospace. « Ces véhicules répondent tous aux exigences du plan de lutte contre la pollution atmosphérique, en proposant une motorisation non diesel et peu polluante ainsi que des véhicules électriques », précise la Ville.