iTK, l’ennemi des intrants agricoles, récolte 4,5 M€, en partie aux États-Unis

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Flickr/CatDancing)
(Crédit : Flickr/CatDancing)

La PME montpelliéraine iTK, qui conçoit, depuis 2003, des logiciels permettant une gestion optimisée des cultures agricoles a récolté cet été 4 millions d’euros auprès de la coopérative américaine Land O’Lakes. Elle lance, par ailleurs, une nouvelle filiale, iTK Orchards, dédiée à la culture des amandes et fruits à coque et reçoit le soutien de son investisseur historique, Starquest Capital, à hauteur de 500 000 euros.

Les marchés américains privilégiés

Qu’il s’agisse du soja, du blé, du maïs ou encore de la vigne, iTK promet, grâce à ses logiciels d’optimisation, de faire baisser de 30% la quantité d’intrants utilisés (engrais, traitements, eau…) tout en augmentant de 20% les rendements. Ses produits cartonnent tout particulièrement aux ...

Article précédentRecharge rapide : 200 bornes Sodetrel fin 2015, surtout sur autoroute
Article suivantPLF 2016 : le solaire hybride privé de crédit d’impôt ?