Global EcoPower renonce au rachat de Nova Power

Print Friendly, PDF & Email

EN BREFLa société fondée et présidée par Jean-Marie Santander fait marche arrière : elle renonce au rachat de l’entreprise marocaine Nova Power, une opération annoncée en février dernier sous conditions suspensives. En guise d’explications, Global EcoPower (GEP) indique que les projets de développement de centrales photovoltaïques de Nova Power au Nigeria, qui avaient justifié le rapprochement, n’ont pu être concrétisés. Par ailleurs, le développeur et constructeur de centrales solaires et éoliennes aixois met en avant la dégradation de la situation géopolitique au Nigeria, confronté à un risque terroriste accru avec Boko Haram, et la corruption qui y sévit.

Nova Power est spécialisé dans le développement et la construction de centrales photovoltaïques en Afrique de l’Ouest, au Maghreb et au Moyen-Orient. Au moment de l’annonce de son acquisition, cette jeune société revendiquait un portefeuille de projets de 530 MW et indiquait avoir signé un accord avec le pétrolier Total pour le développement et la construction de centrales photovoltaïques au Nigeria pour une puissance de 500 MW.

Désormais, GEP veut se concentrer sur d’autres projets de croissance externe qui seront annoncés dans les prochaines semaines, selon un communiqué. En janvier dernier, elle a racheté 50% d’Enersol, une société espagnole qui construit des centrales photovoltaïques et fabrique des systèmes d’ancrage et de fixation pour les panneaux PV.