Alstom-GE et EDF bientôt réunis à Nantes dans un Technocampus

Print Friendly, PDF & Email
DSC_0566
(Crédit : GreenUnivers)

La Région des Pays de la Loire soigne son image de capitale française des énergies marines renouvelables et continue de bichonner les entreprises, petites et grandes, de la filière. Alors qu’elle inaugurait le 15 octobre, à Nantes, la nouvelle plateforme de recherche collaborative Technocampus Océan, elle a annoncé l’implantation d’un « campus jumeau » où seront accueillis, notamment, Alstom-GE et le centre de supervision pour les parcs éoliens en mer d’EDF.

Déjà saturé

Cinq jours après l’inauguration officielle, les locaux du Technocampus sont encore un peu vides mais d’ici la fin de l’année, plus de 300 personnes – essentiellement des chercheurs et ingénieurs – occuperont ces 17 000 m2, entièrement dédiés à la recherche et à l’innovation dans la construction navale et les énergies marines. Les équipes R&D de DCNS ont déjà pris leurs quartiers (150 à 170 chercheurs), bientôt suivies de celles de STX France, Dassault Systèmes, ACB, Hydrocéan, le CEA Tech Pays de la Loire, etc… Problème : « le Technocampus est déjà saturé », explique Christophe Clergeau, premier vice-président du Conseil Régional, ...