Suez flaire la bonne odeur du biométhane

Print Friendly, PDF & Email

Carrefour-biométhane-respect-de-lenvironnement« Notre préférence va désormais à la réinjection plutôt qu’à la valorisation locale. C’est un changement de paradigme », a annoncé Thierry Mallet, directeur innovation, marketing et performance de Suez lors d’une réunion de présentation des enjeux du biogaz pour l’énergéticien. On savait que le groupe souhaitait devenir un producteur important de biogaz. Ses ambitions dans le biométhane, c’est-à-dire un biogaz épuré et raffiné, comparable au gaz naturel fossile, étaient moins connues. Ce n’est plus le cas. Qu’est ce qui a changé ?

Suez estime qu’un modèle économique ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.