Pour ressusciter, l’ex-Theolia a dû s’alléger

Print Friendly, PDF & Email

theoliaVoilà un changement de nom qui n’est pas cosmétique. En se rebaptisant Futuren, le producteur et développeur éolien Theolia fait savoir qu’il estime avoir retrouvé un avenir. Et le prouve en affichant des comptes assainis. De quoi rassurer les investisseurs de cette PME introduite en Bourse en 2002 et dotée d’un flottant à hauteur de 55,5% du capital.

De fait, Futuren affiche un résultat net consolidé en très fort redressement : ...