Après E.ON, Orcan Energy séduit Air Liquide

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Orcan Energy)
(Crédit : Orcan Energy)

Alors que le spécialiste français de la valorisation de chaleur fatale Enertime vient tout juste de boucler une levée de fonds d’1,3 million d’euros, l’industriel français Air Liquide lui a préféré son concurrent allemand, Orcan Energy. Il vient de prendre une participation minoritaire au sein de la start-up bavaroise à travers sa filiale de capital-risque Aliad.

Troisième tour de table

Pour son troisième tour de table depuis sa création en 2008, Orcan Energy – spin off de l’Université technique de Munich – ne dévoile toujours aucun détail. Tout juste sait-on que les trois fondateurs – Andreas Sichert (CEO) Richard Aumann et Andreas Schuster – conservent la majorité du capital. Outre Aliad, la société d’investissement suisse Quadia fait également son entrée au capital, rejoignant l’énergéticien allemand E.ON, arrivé en 2013, et les fonds Kleiner Perkins Caufield and Byers (KPCB) et Wellington Partners, aux côtés de la start-up depuis 2011.

En France, l’industrie privilégiée

Orcan Energy, qui ne donne aucune information sur sa situation financière, indique employer plus de 50 personnes à la conception et la commercialisation de ses « ePack », solutions modulaires de génération d’électricité à partir de chaleur résiduelle. L’entreprise a déjà vendu 25 machines de 20 kW, principalement en Allemagne, mais aussi au Royaume-Uni et en Italie. « Nous négocions actuellement notre entrée sur le marché canadien, et bien-sûr en France », confie Hermann Iding, directeur de la communication et du marketing d’Orcan Energy.

L’entreprise, qui a principalement travaillé sur la valorisation de chaleur issue des installations de biogaz sur son marché national, compte plutôt privilégier le secteur industriel en France, plus porteur. Pour cela, la jeune pousse compte clairement sur Air Liquide « qui intégrera [ses] solutions à son catalogue et travaillera avec nous sur le développement de nouvelles solutions innovantes », assure Hermann Iding.

De l’électricité à 6c€/kWh

Les machines Orcan Energy peuvent valoriser la chaleur à partir de 140°C – « quand la plupart de [nos] concurrents travaillent seulement à des températures supérieures à 200°C » précise le responsable – et assure pouvoir produire de l’électricité à un coût compétitif de 6 centimes d’euros par kilowattheure, sur 15 ans.

Air Liquide se retire d’HyPulsion

hyPulsionHyPulsion est une joint venture créée en mars 2012 entre l’américain Plug Power et Axane, filiale du Groupe Air Liquide ayant pour objectif l’industrialisation et la commercialisation en Europe de la gamme de piles à combustible GenDrive, développée par Plug Power pour équiper les véhicules de manutention. Comme convenu entre les deux partenaires, Axane vient de céder sa participation de 80% dans HyPulsion étant donné que le lancement commercial est désormais acté. Plug Power poursuit donc seule la commercialisation de la gamme en Europe, mais « Air Liquide reste partenaire et continue de proposer l’hydrogène et les stations de distribution qui peuvent alimener la pile à combustible GenDrive », assure un porte-parole de l’entreprise.

cheque-cadeauCet article est en accès gratuit !
Si vous n’êtes pas abonné(e), découvrez nos offres et accédez à l’ensemble de notre contenu…