SunEdison débourse 250 M$ pour entrer au capital du brésilien Renova

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Renova)
(Crédit : Renova)

Déjà très engagé en Amérique latine, SunEdison affermit sa position au Brésil. Sous réserve d’obtention des autorisations requises, le développeur américain, n°1 mondial des énergies renouvelables, va prendre 15,87% du capital de Renova Energia, deuxième développeur EnR du pays. Il devrait racheter pour 250 millions de dollars (226 M€) ...

50,56 millions d’actions détenues par Light. Ce dernier, un fournisseur d’électricité brésilien est arrivé en 2011 au capital de Renova, en déboursant 360 millions de reales (environ 158 M€ à l’époque) pour 26,2% des parts.

Basé à Sao Paulo, Renova possède près de 800 MW d’EnR et un pipeline d’1,7 GW de projets en développement.

Stratégie offensive de SunEdison

Cette entrée au capital consolide les liens entre les deux développeurs. SunEdison a récemment mis la main sur 336 MW d’éolien et hydro rachetés à Renova et transférés dans sa yieldco dédiée aux pays émergents, TerraForm Global, qui a levé 403 millions de dollars mi-juin. Dans le cadre de l’accord signé alors, l’américain a également une option sur le rachat supplémentaire de 1 870 MW de projets de Renova. En novembre, les deux développeurs ont aussi formé une joint-venture à 50-50, avec un portefeuille de projets d’une capacité d’1 GW dans le solaire.

SunEdison poursuit ainsi sa stratégie offensive de croissance externe, mouvement amorcé spectaculairement en 2014 avec le rachat de First Wind pour 2,4 Mds$. Dernièrement, le développeur a acquis 521 MW de capacité éolienne d’Atlantic Power, il a également signé un accord pour s’emparer de 100% de Globeleq Mesoamerica Energy, un développeur d’Amérique centrale, qui a un portefeuille de parcs déjà construits ou en développement de 650 MW. Il a aussi avalé le producteur d’électricité EnR indien Continuum Wind Energy, pour un investissement de 600 millions de dollars.