Les milliards du plan Juncker viendront saupoudrer la transition énergétique

Print Friendly, PDF & Email
Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI et Michel Sapin, ministre des Finances, le 23 juillet à Bercy. (Crédit : Omnes Capital)
Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, et Michel Sapin, ministre des Finances, le 23 juillet à Bercy. (Crédit : Omnes Capital)

Présenté en novembre 2014, le plan Juncker, destiné à relancer la croissance en Europe en investissant 315 milliards d’euros, prend forme. Parmi ses cibles prioritaires, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le 22 juillet, la Commission européenne et la Banque européenne d’investissement, bras armé du plan, ont signé l’accord instituant le comité de pilotage du fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS). Il définira les grandes orientations du fonds, doté au total d’une enveloppe de 21 milliards d’euros.

En septembre, le comité d’investissement, qui aura la charge de sélectionner les projets, sera mis en place. Plusieurs noms de candidats ...