TenneT prépare un green bond de plusieurs milliards d’euros

Print Friendly, PDF & Email
tennet
Crédit : TenneT

Le gestionnaire de réseaux détenu par l’Etat néerlandais a mandaté ses intermédiaires bancaires en vue d’émettre une obligation verte ou « green bond » qui servira à financer le raccordement de parcs éoliens offshore en ...

Allemagne et aux Pays-Bas.

RepèreLe programme éolien offshore confirmé aux Pays-Bas – Octobre 2014

Alors que les rencontres avec les différents intervenants de marché débuteront cette semaine pour définir le montant et les conditions d’émissions de l’emprunt, le directeur financier de TenneT, Otto Jager, a déjà indiqué que l’opération pourrait évoluer « en un programme d’émission de plusieurs milliards d’euros ».

Le groupe prévoit en effet d’investir entre 7 et 9 milliards d’euros dans le raccordement de parcs éoliens offshore au cours des dix prochaines années : 7 GW sont déjà prévus en Allemagne d’ici 2019 et 3,5 GW aux Pays-Bas d’ici 2023.

RepèreTenneT rehausse ses investissements dans le réseau allemand – Mars 2014

Nés il y a une petite dizaine d’années dans la boîte à outils de la Banque Mondiale, les green bonds se déploient aujourd’hui à un rythme rapide, notamment dans les entreprises : de 4 milliards de dollars d’encours en 2012, le marché a atteint 39 milliards en 2014, selon les données de Bloomberg New Energy Finance (BNEF). Les français s’illustrent particulièrement dans cette nouvelle tendance : GDF Suez détient toujours le record avec une émission de 2,5 milliards d’euros en mai 2014, suivi par EDF avec 1,4 milliard d’euros.

Dossier spécial green bonds :