L’éolien mondial repart en 2014, avec une croissance rapide prévue en Afrique d’ici 2019

Print Friendly, PDF & Email
Eoliennes au Ghana. (Crédit : GWEC)
Eoliennes au Ghana. (Crédit : GWEC)

Comme attendu, l’éolien a rebondi en 2014 avec plus de 51 GW raccordés (terrestre et offshore) selon le rapport du Global Wind Energy Council (GWEC), après un recul en 2013 avec seulement 35,5 GW raccordés. Ce bilan confirme les premières tendances et surpasse même les 47 GW prévus début 2014. Les perspectives s’annoncent tout aussi prospères : le GWEC estime que 50 GW seront encore installés en 2015 et que le marché continuera à croître dans les cinq prochaines années. En 2019, l’organisation attend 66,5 GW de nouvelles capacités, dont ...

29,5 GW en Asie. L’Afrique devrait connaître une croissance rapide, avec 4 GW de nouvelles capacités en 2019 contre à peine 1 GW en 2014.

Le podium 2014 est occupé par la Chine (23 GW), l’Allemagne (5 GW dont un peu plus d’1 GW offshore) et les Etats-Unis (4,8 GW). En cumulé, la Chine conserve la tête du classement avec 114,6 GW, suivi des Etats-Unis (65,8 GW) et de l’Allemagne (39,1 GW).

Repère : Eolien 2014 : Vestas en tête mais Siemens grimpe – Mars 2015
Nouvelles capacités par régions 2014 2015 2017 2019 Marchés prometteurs
Asie 26 GW 26 GW 28 GW 29,5 GW Chine, Inde
Europe 12,9 GW 12,5 GW 13,5 GW 16 GW Allemagne
Amérique du Nord 7,4 GW 9 GW 8 GW 10 GW Mexique
Amérique du Sud 3,7 GW 4 GW 5 GW 6 GW Brésil
Afrique et Moyen-Orient 0,9 GW 1,5 GW 3 GW 4 GW Afrique du Sud, Egypte, Maroc
Pacifique 0,6 GW 0,5 GW 1 GW 1 GW  Australie ?

(Source : GWEC)

La Chine et l’Inde en forte croissance

Tendance confirmée, la Chine mène et mènera encore le marché mondial, et atteindrait même son objectif de 200 GW éolien bien avant 2020. En 2014, elle a installé 23 GW , représentant 45% du marché mondial. Autre pays d’Asie à fort potentiel : l’Inde pourrait sortir du lot, son « marché doit croître substantiellement dans les années à venir », note l’étude. Le pays a installé 2,3 GW en 2014 et affiche 22,5 GW en cumulé.

Repère : Gamesa accroît ses investissements en Inde – Octobre 2014

D’ici 2022, le sous-continent s’est fixé un objectif plus ambitieux de 60 GW d’éolien, encore loin derrière la Chine cependant. Selon Bloomberg New Energy Finance, 2,8 GW de nouvelles capacités devraient être installés cette année.

En Amérique latine, le Brésil leader

En Amérique latine, la capacité installée a crû de plus de 80% en cumulé, passant de 4,7 GW fin 2013 à 8,5 GW fin 2014. Le Brésil mène la danse avec 2,5 GW installés en 2014, devant le Chili et l’Uruguay.

Repère : Près de 770 MW d’éolien alloués au Brésil – Novembre 2014

Le marché européen reste stable avec 12,8 GW installés en 2014, dont 5,2 GW en Allemagne, toujours leader sur le continent. La France arrive en quatrième position dans l’Union européenne, avec 1,02 GW de nouvelles capacités.

L’Afrique devrait franchir le cap de 1 GW cette année

Le continent africain, en retard, commence à émerger. Il frôle la barre de 1 GW de capacité installée et devrait la franchir en 2015, espère le GWEC. Avec en tête, l’Afrique du Sud, l’Egypte et le Maroc. De nouveaux marchés vont émerger dans les prochaines années, ce qui fera de l’Afrique « le marché régional à la croissance la plus rapide, au moins en terme de pourcentage », détaille le rapport.

Preuve de cet engouement pour l’Afrique, les acteurs des EnR, notamment français, placent leurs pions : Eren mise sur le continent et a créé une JV avec Access Power, un développeur basé à Dubaï, Voltalia envisage de s’installer au Maroc alors que le fonds britannique Actis a choisi de concentrer ses investissements dans les pays émergents, notamment dans des parcs éoliens en Afrique du Sud. Siemens, de son côté, a signé en mars pour 2 GW d’éolien en Egypte, le pays a d’ailleurs annoncé des tarifs d’achats pour les énergies renouvelables mi-2014.