Vattenfall s’engage sur le parc offshore le moins cher du monde

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Vattenfall)
(Crédit : Vattenfall)

103€ par MWh produit, pendant 12 ans : ce sont les conditions records auxquelles l’énergéticien suédois Vattenfall s’est engagé à construire le parc éolien offshore Horns Rev 3 (400 MW), au large du Danemark.

Vattenfall l’emporte face à ...

 Dong Energy

En short list face au champion national de l’éolien offshore Dong Energy, Vattenfall a finalement été sélectionné la semaine dernière par le ministère de l’Énergie pour construire et raccorder le parc d’ici à 2020. L’entreprise doit encore obtenir le feu vert du Parlement danois et de l’Union européenne avant de lancer le développement du parc.

Le prix – 103€ par MWh – est le plus bas jamais négocié à ce jour en Europe. Pour comparaison, les deux parcs éoliens en mer – East Anglia (714 MW) et Neart na Gaoithe (450 MW) – tout juste sélectionnés au Royaume-Uni pour bénéficier du nouveau système de rémunération, baptisé contract for difference, ont négocié un prix-cible de respectivement 119,89£ (164,60€) et 114, 39£ (157,10€) le MWh. En France, le cahier des charges du deuxième appel d’offres fixait même un prix plancher de 140€/MWh.

Focus sur les renouvelables

Vattenfall développe actuellement deux autres parcs offshore en Allemagne – Dan Tysk (288 MW) et Sandbank (288 MW) – financés en partenariat avec Stadtwerke München, la régie énergétique de la ville de Munich. Le groupe détient aujourd’hui un parc électrique installé de 1800 MW, dont 1000 MW d’éolien offshore, ce qui en fait le deuxième développeur éolien offshore après Dong Energy avec 10,5% du marché.

Repère : Bilan 2014 : l’éolien offshore  – 3 février 2014

Vattenfall a annoncé, en janvier, une réorganisation, non plus par régions mais par secteurs. Le groupe entend accentuer ses investissements dans les énergies renouvelables. Il souhaite investir 2,3 milliards d’euros dans de nouvelles capacités éoliennes terrestre et offshore, soit 56% de son programme d’investissements de croissance pour 2013-2017. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 166 milliards de couronnes suédoises (17,8 Mds€) en 2014, en léger recul par rapport à 2013.