La Turquie relance les appels d’offres solaires

Print Friendly, PDF & Email
Crédit : Flickr/G.Ozcan
(Crédit : Flickr/G.Ozcan)

Quelques semaines après avoir validé son plan d’action national pour les énergies renouvelables, la Turquie va relancer en avril un appel d’offres ouvert en 2013 pour attribuer 302 MW de capacités photovoltaïques.

A petits pas, la Turquie se décide à valoriser son important potentiel solaire. Le pays vient de rehausser en février son objectif 2023 de 3 à 5 GW ...

installés… à comparer avec les 20 GW d’éolien et les 34 GW d’hydro visés à la même date. Et il se décide enfin à solder un appel d’offres de 600 MW lancé en… 2013.

A l’époque, l’appel à candidatures, qui cible des projets de plus d’1 MW, avait reçu l’équivalent de 8,9 GW de projets. Un succès inattendu qui avait révélé l’appétence des développeurs, locaux et étrangers. Le français Ténergie, avait participé, en vain.

Avantage pour les installations avec des composants turcs

Deux ans plus tard, l’entreprise nationale de transmission de l’électricité (TEIAS) a validé fin janvier une première vague de 228 MW de projets. La deuxième vague est prévue les 28, 29 et 30 avril prochains.

Le tarif d’achat appliqué est de 0,133$/kWh (0,122€) pour 10 ans, plus un bonus de 5 ans supplémentaires pour les installations équipées de composants fabriqués en Turquie.