Le Japon pourrait réduire à nouveau ses tarifs d’achat dans le solaire

Print Friendly, PDF & Email
Installation solaire au japon. (Crédit Flickr/Minoru Karamatsu)
Installation solaire au Japon. (Crédit Flickr/Minoru Karamatsu)

Avec plus de 9 GW installés dans le solaire en 2014, le Japon poursuit à marche forcée la diversification de son mix énergétique, entamée en 2012 après l’accident de Fukushima. Mais les conditions risquent de devenir un peu moins favorables : le pays pourrait réduire progressivement les tarifs d’achats du solaire photovoltaïque de 16% d’ici à l’été prochain, en répercussion de la baisse des coûts d’opération et de maintenance.

Le photovoltaïque ...

japonais a connu plusieurs revers en 2014 : 1,8 GW de projets PV aux tarifs d’achats très avantageux ont été annulés et plusieurs gros énergéticiens ont décidé de refuser l’accès au réseau pour de nouvelles centrales car celui-ci ne serait pas capable d’absorber davantage de production intermittente.

Diminution progressive

Cette nouvelle réduction du tarif d’achat est conseillée par le panel en charge de la révision des subventions aux énergies renouvelables, nommé par le ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie (Meti). Le panel a proposé une diminution progressive : le tarif d’achat passerait de 32 yens/kWh (0,23€/kWh) à 29 yens/kWh(0,21€/kWh) à partir du mois d’avril jusqu’à fin juin. A partir de juillet, le tarif diminuerait de nouveau à 27 yens/kWh. Ces recommandations doivent encore être approuvées par le ministre de l’Economie.

En juillet 2012, le Japon a mis en place un tarif d’achat particulièrement élevé de 42 yens/kWh (0,42 €/kWh) garantis sur 20 ans, soit deux fois plus qu’en Allemagne et trois fois plus qu’en Chine à l’époque. Un peu plus d’un an après l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima, le gouvernement voulait développer rapidement les énergies renouvelables. Depuis ce niveau record, le pays a revu à la baisse son tarif d’achat pour le solaire à plusieurs reprises.

Le Japon, une locomotive dans le solaire

Malgré ces révisions, le Japon fait partie des marchés leaders dans le photovoltaïque, aux côtés de la Chine et des Etats-Unis, et il devrait le rester en 2015, selon le cabinet d’études IHS. Après avoir installé 9,4 GW en 2014, il devrait rester à un niveau similaire, autour de 9 GW, cette année. IHS estime cependant que les changements de cap dans la politique de soutien aux EnR, notamment au Japon, présente « des risques significatifs » pour les projets futurs.

(Crédit : IHS)
(Crédit : IHS)

Augmentation du tarif d’achat pour les centrales biomasses

Par ailleurs, le panel a également recommandé l’augmentation du tarif d’achat pour les petites centrales biomasses de moins de 2 MW, à 40 yens/kWh (0,29€kWh), contre 32 yens/kWh actuellement. Ce tarif s’appliquerait toujours cependant aux centrales biomasses de plus de 2 MW.