KIC InnoEnergy lance un nouvel appel à projets dans les énergies vertes

Print Friendly, PDF & Email

kic

KIC InnoEnergy, le bras armé de l’Institut européen des technologies (IET) pour l’énergie durable, lance un nouvel appel à projets d’innovation dans les énergies durables, après celui de l’été 2014. Objectif : aider les chercheurs des secteurs publics ou privés ayant développé des solutions innovantes afin d’améliorer l’efficacité et la rapidité du processus de commercialisation de leurs projets.

KIC InnoEnergy offre aux candidats sélectionnés l’opportunité d’une mise en contact avec des partenaires commerciaux, un financement, une protection de leur propriété intellectuelle et une aide pour trouver les premiers clients.

Des acteurs d’au moins 3 pays européens

Ce dispositif est ouvert à des projets portés par des acteurs provenant d’au moins trois pays européens. Le cas échéant, KIC InnoEnergy peut aider les candidats à se constituer en équipe. Les candidats doivent impérativement présenter une technologie déjà éprouvée au stade de pilote.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 10 avril prochain sur le site de KIC InnoEnergy.

Combler l’écart entre la recherche et le marché

« KIC InnoEnergy et ses partenaires ont un véritable potentiel pour combler le grand écart qui existe aujourd’hui en Europe entre la recherche et l’innovation d’une part, et le marché d’autre part. L’un des éléments-clés pour relancer la compétitivité de l’Europe sur la scène internationale est d’augmenter l’efficacité et la rapidité avec lesquelles nos idées passent des laboratoires au marché. Grâce à une meilleure collaboration, à des processus opérationnels et à un financement adéquat, nous continuerons à encourager de manière significative l’innovation et la compétitivité européennes », affirme Diego Pavia, directeur général de KIC InnoEnergy, dans un communiqué.

Avec un budget annuel moyen de 400 millions d’euros, la société européenne pour l’innovation, l’éducation et la création d’entreprises dans les secteur des énergies durables, a les moyens de ses ambitions.

 

 

Article précédentMéthanor change de cap et se tourne vers le solaire
Article suivantStrasbourg crée une société dédiée à l’efficacité énergétique des collectivités

2 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Pour répondre à votre question, nous finançons bien jusqu’à 60-75% des coûts du projet d’innovation.
    Ce que vous avez lu page 5 du document « Call for Innovation Proposals 2015-1 » correspond aux activités complémentaires au projet : ces activités doivent représenter au minimum 75% de la totalité ‘projet + activités complémentaires’.

    Cette règle est imposée par l’Europe dans un objectif d’effet de levier des activités du consortium d’acteurs.

    Pour résumer : nous finançons jusqu’à 75% du projet lui-même.

    A votre dispo si vous avez d’autres questions !

  2. Bonjour
    si on lit correctement l’appel il semble que ca ne finance que 25% des projets de developpement ? ca semble tres peu pour decider a lancer un projet ?

Comments are closed.