GDF Suez adopte les solutions de Tendril

Print Friendly, PDF & Email

TENDRILInstallé au Colorado depuis 2004, Tendril veut devenir le meilleur allié des utilities avec ses solutions de management des services à l’énergie (MSE) basées sur le smart data. Acteur phare des smart grids aux États-Unis, l’entreprise compte déjà à son capital des industriels de l’énergie tels que Siemens et GE, mais aussi le fabricant de panneaux solaires SunPower (Total), qui a investi ...

20 millions de dollars (17,5 M€) en décembre dernier. Cette fois, c’est GDF Suez qui se laisse séduire. Le groupe se rapproche de Tendril via un investissement de 7,2 millions de dollars (6,3 M€) dans la PME, assorti d’un partenariat pour préparer son entrée sur le marché européen.

Deuxième participation de GDF Suez New Ventures

Lancé en mai 2014, le fonds GDF Suez New Ventures a pris sa première participation en août dans la start-up belge Powerdale, spécialisée dans la mobilité intelligente. Avec les solutions développées par Tendril, le groupe espère cette fois « mieux comprendre les besoins spécifiques de chacun de [ses] clients », explique Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, dans un communiqué. « Nous proposerons des services et des produits sur mesure qui constitueront une véritable expérience engageante pour des millions de clients ». Tendril bénéficiera pour sa part de l’importante base clientèle de GDF Suez, estimée à 9,4 millions rien que pour la France.

Une gigantesque base de données

La plateforme MSE de Tendril est pensée comme une gigantesque base de données à partir de laquelle seront développées les nouvelles offres de services pour les consommateurs finaux. Mis entre les mains des fournisseurs d’énergie, le système permet de proposer des offres personnalisées selon le profil des clients, d’anticiper les tensions sur le réseau grâce aux données de consommation issues de la base de clients… La plateforme peut aussi organiser des opérations d’effacement avec un système de micro-targeting pour cibler les consommateurs au profil le plus pertinent.

Proposé aux particulers, le logiciel Tendril permet aux usagers de connaître et de maîtriser leur consommation d’énergie. Outre les données récoltées par les objets connectés, le logiciel s’appuie également sur un audit approfondi de la situation : superficie de la maison, date de construction, météo, habitudes des résidents, etc. Il fournit ensuite des reportings et des conseils personnalisés basés sur « des décennies de recherche sur la science comportementale », indique l’entreprise sur son site.

Contrairement à beaucoup de ses concurrents, Tendril a souhaité ouvrir sa solution à 700 fabricants d’objets connectés, développeurs d’applications ou de solutions logicielles. L’entreprise espère ainsi que l’option « démocratique » l’emportera, comme le système d’exploitation Android a battu Apple dans les smartphones. Pour l’heure, Tendril revendique « des millions de clients aux États-Unis ».
Suite a un revirement stratégique l’entreprise ne compte plus aujourd’hui que 70 collaborateurs contre 255 en 2011.