Revue du Green Business : Eren, CapAgro, Energie Perspective, crowdfunding vert, First Solar, Hanwha…

Print Friendly, PDF & Email
  • Revue green businessLes rendez-vous de la semaine :

Premières Rencontres Ecotech Finances organisées par le Pexe avec GreenUnivers, Bpifrance et l’Ademe le 16, à Paris.

Le même jour, gros plan sur la troisième période des certificats d’économie d’énergie lors d’un débat BIP/Enerpresse.

Le cabinet d’avocats Gossement tiendra une conférence sur l’actualité législative, réglementaire et jurisprudentielle de la filière éolienne, le 17, à Paris.

  •  Le résumé de la semaine passée

Beaucoup de rapprochements en tous genres cette semaine. Eren, le groupe de Pâris Mouratoglou, prend le contrôle de TMW (traitement de l’eau) dont il était déjà le premier actionnaire, le fonds CapAgro s’associe au cluster Biogaz Vallée pour identifier et accompagner des start-up, G2mobility renforce ses relations avec Alstom dans les bornes de recharge…

Deux nouvelles sociétés se lancent, l’une dans l’efficacité énergétique dans l’industrie et l’autre dans le stockage massif d’énergie en mer, fondées par Jean-Michel Germa.

Le tandem Sabella/GDF Suez, candidat malheureux à l’AMI hydrolien, espère être repêché par l’Etat via un autre dispositif.

L’opérateur de services d’efficacité énergétique Energie Perspective boucle un tour de table et Oceasoft vise la Bourse. Un nouvel acteur se positionne dans les prêts participatifs dédiés aux projets verts, et les green bonds gardent la cote.

A l’international, Total et Lafarge sont séduits par une start-up américaine du bâtiment vert.

C’est toujours l’effervescence dans le solaire mondial : le coréen Hanwha réalise une fusion à 1,2 Mds$, First Solar entre à son tour sur le marché résidentiel américain, où SolarCity règne en maître et s’allie avec Bank of America pour investir 400 M$ de plus. A Dubaï, le solaire passe à moins de 50€/MWh. Enfin, dans le CSP, l’espagnol Abengoa s’allie à Hyundai.

Le roi américain de l’effacement diffus, EnerNOC, avale une start-up et, dans l’éolien en mer, le Royaume-Uni donne son feu vert à un nouveau méga-projet.