Bolloré veut investir 150 M€ sur 4 ans dans le réseau de bornes de recharge

    Print Friendly, PDF & Email
    La bluecar de Bolloré. (Crédit : Bolloré)
    La bluecar de Bolloré. (Crédit : Bolloré)

    Alors qu’Emmanuel Macron avait déclaré le 27 novembre qu’un opérateur de bornes de recharge allait annoncer l’implantation des 16 000 bornes, le ministère de l’Economie a finalement publié aujourd’hui un communiqué confirmant la… candidature de Bolloré. Son projet de recharge semi-accélérée représente un investissement de 150 millions d’euros sur 4 ans, pris en charge entièrement par le groupe.

    Un réseau disponible sans abonnement

    Il comprend le coût des bornes, qui seront produites dans l’usine de Besançon (Doubs), les travaux de raccordement au réseau et le logiciel informatique gérant le parcours client et le suivi du fonctionnement de la borne. Le réseau sera aussi disponible sans abonnement pour des usagers temporaires.

    Les bornes seront réparties sur l’ensemble du territoire « après avoir consulté les communes au sujet des lieux d’implantation et obtenu leur accord », précise le communiqué du groupe Bolloré. Le choix de la borne semi-accélérée (7,4 kW) a été fait pour « éviter de déstabiliser le réseau électrique par des appels de puissances trop brutaux ». Les opérations seront regroupées sur le site BlueSolutions de Vaucresson (Hauts-de-Seine). Plus de 100 personnes seront embauchées.

    Résultat connu fin janvier

    Selon le communiqué du ministère, le dossier a été déposé le 1er décembre. Les ministres de l’Ecologie et de l’Economie préciseront fin ...

    Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.