Après le solaire, Siemens largue les énergies marines

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : Siemens)
(Crédit : Siemens)

Alors qu’il avait été pionner en 2013, en construisant à Bristol la première usine d’hydroliennes en Europe, Siemens vient d’annoncer qu’il allait abandonner son activité énergies marines. Le géant industriel allemand cherche également à vendre Marine Current Turbines (MCT), la start-up britannique qu’il avait rachetée à 100% en 2012 avec ses hydroliennes SeaGen. MCT, qui avait notamment comme actionnaire  ...