Paquet climat énergie 2030 : un accord, mais a minima

Print Friendly, PDF & Email
Hermann Van Rompuy et François Hollande, à Bruxelles, le 23 octobre. (Crédit : Conseil européen)
Herman Van Rompuy et François Hollande, à Bruxelles, le 23 octobre. (Crédit : Conseil européen)

Après plusieurs mois de négociations, les chefs d’État européens se sont mis d’accord sur le paquet climat énergie 2030, adopté au petit matin à Bruxelles. « Cet accord n’a pas été facile à trouver, loin de là, mais nous avons réussi à obtenir une décision juste. L’Europe s’engage sur une voie ambitieuse et économiquement efficace », a déclaré Herman Van Rompuy, président du Conseil. François Hollande a lui salué « un bon compromis », l’UE « montre l’exemple » dans la perspective de la Conférence de l’ONU sur le Climat qui aura lieu à Paris en décembre 2015.

Un avis que ne partagent pas les ONG et associations environnementales qui dénoncent un accord au rabais. « Les résultats d’aujourd’hui semblent avoir été obtenus pour ménager les intérêts de la « vieille économie », au détriment du bien-être des citoyens et des industries propres d’avenir, a ainsi déclaré Jason Anderson, chef des politiques climat-énergie au bureau européen du WWF. Avec des objectifs d’efficacité énergétique et d’énergies renouvelables à peine au-dessus des tendances actuelles, un marché européen du carbone qui restera inefficace pour la prochaine décennie et l’absence de solution pour enrayer le charbon, les efforts européens en matière de lutte contre le changement climatique et de promotion des énergies propres ont été passés au second plan par le Conseil européen. »

  • Un objectif contraignant de réduction des gaz à effet de serre de 40%

Le Conseil européen  ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.