Ionwatt se lance dans le stockage d’énergie avec 800 000€

Print Friendly, PDF & Email

Créée cet été à Rennes, la société Ionwatt ambitionne de commercialiser des batteries à circulation de forte puissance (plusieurs MW), destinées au lissage de la production d’énergies renouvelables. Sa technologie, développée pendant des années dans les labos de l’Institut des sciences chimiques de Rennes (ISCR), a séduit les fonds d’amorçage d’Emertec et Go Capital, qui se sont joints à la SATT Ouest-Valorisation (société d’accélération du transfert de technologie) pour un premier tour de table de 800 000€.

La différenciation par le prix

Batterie à circulation (Vanadium)
Batterie à circulation (Vanadium)

Née dans les tubes à essais de Didier Floner et Florence Geneste, chercheurs respectivement à Rennes 1 et au CNRS, la batterie à électrolytes circulants (flow battery en anglais) de Ionwatt se présente ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.