Feu vert pour près de 2,3 GW d’éolien offshore en Ecosse

Print Friendly, PDF & Email
(Crédit : SSE Renewables)
(Crédit : SSE Renewables)

Toujours en quête d’indépendance, le gouvernement écossais a approuvé d’un seul coup 4 parcs éoliens offshore d’une capacité de près de 2,3 GW, reprochant par ailleurs au Royaume-Uni de désavantager ce secteur au profit du nucléaire.

Le ministre de l’Energie écossais, Fergus Ewing, a autorisé les parcs de Neart na Gaoithe de ...

450 MW, développé par Mainstream Renewable Power avec un investissement prévu d’1,5 Mds£ (1,8 Mds€), d’Inch Cape, de 800 MW, développé par une joint venture créée par Repsol et EDP, et deux fermes de 525 MW chacune (Seagreen Alpha et Seagreen Bravo) développées par SSE Renewables et Fluor, également associés dans une JV.

Doubler la capacité installée de l’Ecosse

Ces projets pourront obtenir des subventions sous la forme de contracts for difference lors du premier round organisé, cet automne, après la récente réforme du marché de l’électricité britannique. Il devrait soutenir le développement d’environ 800 MW d’éolien offshore et allouer 235 millions de livres (294 M€) d’aides. « A elles seules, ces fermes éoliennes pourront produire une valeur ajoutée en Ecosse comprise entre 341 millions (426 M€) et 1,2 milliard de livres sterling (1,5 Mds€) », détaille Fergus Ewing dans un communiqué.

Les quatre parcs vont plus que doubler la capacité de l’Ecosse dans l’éolien offshore, qui devrait atteindre plus de 4 GW. Les premiers parcs seront mis en service en 2018.