Enerplan change de président

Print Friendly, PDF & Email
Daniel Bour (DR)
Daniel Bour (DR)

Daniel Bour, président fondateur de la société Générale du Solaire, est nommé à la présidence d’Enerplan. Il succède à Thierry Mueth, PDG de Coruscant, qui occupait cette fonction depuis 2011. Depuis octobre 2013, Daniel Bour était déjà vice-président du pôle PV énergie du syndicat des professionnels du solaire.

Ingénieur des eaux et des forêts (IGREF), Daniel Bour, 58 ans, a passé 7 ans dans l’administration, puis vingt années dans le groupe Générale de Santé, d’abord comme directeur général de l’international puis comme PDG jusqu’en 2007.

En association avec Enerco-Sunnco, il a ensuite créé et présidé la société Sunnco Grands Comptes. En 2012, il quitte le groupe Enerco/Sunnco, rachète la filiale Sunnco GC et crée la Générale du Solaire. Spécialisée dans l’activité « grands comptes », Générale du Solaire conçoit et installe des solutions photovoltaïques permettant la production d’électricité sur les toits et les façades des bâtiments professionnels et des collectivités (hangars, entrepôts, bâtiments commerciaux…), et intervient également dans l’installation de centrales solaires au sol.

Daniel Bour est par ailleurs cofondateur et vice-président du think tank France Territoire Solaire, fondé au lendemain du moratoire de 2010.

Peser sur la loi sur la transition énergétique

« Mon objectif prioritaire est d’obtenir du volume et de la visibilité sur l’ensemble des domaines du solaire (le thermique, le solaire bâtiment et le solaire énergie) », indique le nouveau président dans un communiqué. Enerplan doit « peser sur le contenu même de la loi sur la transition énergétique, oeuvrer pour une concrétisation des mesures clés (dont principalement la revalorisation du tarif d’achat d’électricité des centrales solaires d’une puissance inférieure à 100 kWc, le lancement des appels d’offres simplifiées pour les centrales d’une puissance comprise entre 100 et 250 kWc, le lancement de l’appel d’offre CRE pour les centrales d’une capacité supérieure à 250 kWc), promouvoir les métiers du solaire et combattre activement les campagnes de désinformation et de déstabilisation du secteur », poursuit-il.

Enerplan rassemble plus d’une centaine d’industriels, importateurs et distributeurs, bureaux d’études, fabricants spécialisés dans la fabrication des systèmes solaires, associations de centres de formations, banques, assureurs… Elle a pour mission de défendre leurs intérêts mais aussi d’animer, structurer et développer la filière du solaire en France : être force de proposition auprès des pouvoirs publics, suivre les dispositifs de soutien technique et financier à l’énergie…