La Bourse : un financement durable pour les cleantech ?

Print Friendly, PDF & Email

Salle-3Compte-rendu de la conférence GreenUnivers du 14 octobre 2014

Après plusieurs années mornes, la Bourse a repris des couleurs au premier semestre 2014, profitant d’un contexte particulièrement favorable marqué par un afflux de liquidités. « Le printemps des IPO » qui a réveillé les marchés n’a pas échappé aux sociétés des cleantech, toujours à la recherche de financements. Plusieurs d’entre elles ont saisi l’opportunité pour lever des fonds via des augmentations de capital – Voltalia – ou faire leur introduction en Bourse :  McPhy en mars, Innoveox et Fermentalg en avril, ou encore Lucibel en juillet.

Après ce semestre faste, le vent a tourné, les cours de Bourse s’enlisent et plusieurs IPO ont été reportées sine die. Une question s’impose : la Bourse peut-elle offrir un financement durable pour les cleantech ? GreenUnivers a consacré une conférence à cette thématique, mardi 14 octobre, en partenariat avec EnterNext, Grant Thornton et Bryan, Garnier & Co.

Retour sur les interventions d’Eric Forest, président-directeur général d’EnterNext, Olivier Beaudouin, partner, corporate finance, chez Bryan Garnier & Co, Marc Claverie, associé, responsable du secteur énergie et cleantech chez Grant Thornton, Paul Michalet, directeur finance, administration, stratégie & business développement de Fermentalg, Sébastien Clerc, directeur général de Voltalia, de Loriane Rapinat, senior manager en charge de l’offre Introduction en Bourse de Grant Thornton et Stéphane Villecroze, directeur général de Demeter Partners. 

Les articles :