Deals du 25 août au 1er septembre : des fonds pour l’hydrolien et l’éolien, IPO dans le solaire, contrats dans le smart grid (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

hydrolienComme les précédentes, la dernière semaine d’août a été plus active à l’international qu’en France à la veille de la rentrée. Dans le solaire, l’installateur américain Vivint Solar, challenger de SolarCity, a officialisé son projet d’IPO, une opération qui pourrait lui permettre de lever jusqu’à 200 millions de dollars. En Inde, le nouveau gouvernement Modi a finalement renoncé aux mesures anti-dumping dans le photovoltaïque, allant à l’encontre des projets de son prédécesseur. Le marché indien des énergies renouvelables est toujours en pleine croissance comme en témoignent les ambitions du groupe Welspun, prêt à investir près de 2 milliards d’euros dans les trois ans dans le solaire et l’éolien pour atteindre une capacité cumulée de plus de 1,7 GW.

Dans les énergies marines, le grand projet hydrolien MeyGen (398 MW à terme), porté par le groupe Atlantis au large de l’Ecosse, bénéficie de nouveaux bailleurs de fonds, ce qui va lui permettre d’entrer dans une phase opérationnelle.

Côté smart grid, les premières enchères pour le futur marché de capacité britannique auront lieu le 16 décembre prochain, alors qu’aux Etats-Unis, le gouvernement débloque des prêts massifs pour l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Les groupes français sont plus actifs à l’international que dans l’Hexagone : Alstom va se doter d’une troisième usine d’éoliennes au Brésil et GDF Suez trouve des financements pour ses projets éoliens terrestres au Royaume-Uni.

Dans le smart grid,  ...