L’Algérie veut rattraper son retard dans l’éolien terrestre

Print Friendly, PDF & Email
2867840513_63f4ab79af_o
Crédit : Flickr / David Rombaut

L’Algérie ne compte pour l’instant qu’une seule centrale éolienne terrestre en service, installée à 75 km d’Adrar, dans le sud du pays, et qui affiche une puissance installée modeste de 10 MW. Et encore son inauguration ne remonte qu’à juillet dernier… Mais petit à petit, le paysage pourrait changer : après l’annonce de la mise en place de tarifs d’achat pour le solaire et l’éolien en avril dernier, une nouvelle étape...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.