Transition énergétique : la conférence bancaire lancera des groupes de travail

Print Friendly, PDF & Email

transition energétique« Le nouveau modèle énergétique ne va pas coûter, mais rapporter », a affirmé Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le 18 juin, lors de la présentation du projet de loi sur la transition énergétique. Mais avant les économies d’énergie et le retour sur investissement, encore faut-il trouver de l’argent pour financer la rénovation énergétique, le développement des énergies renouvelables, des transports propres… C’est l’objet de la conférence bancaire et financière pour la transition énergétique, qui se déroulera ce lundi 23 juin de 10 H à 12 H au ministère de l’Ecologie.

Deux ministres prévus

Deux tables rondes sont prévues, l’une sur la rénovation thermique des logements des particuliers et l’autre sur la transition énergétique dans les entreprises. Les investisseurs publics et privés (banques…) seront présents autour de Ségolène Royal et Michel Sapin, ministre des Finances. Dans l’entourage de la ministre, on précise que cette conférence, annoncée par François Hollande lors de la conférence environnementale de 2013 et plusieurs fois reportée, n’est pas une fin en soi mais au contraire le début d’un processus de travail. Elle devrait déboucher sur la création de groupes de travail – quatre, selon nos informations – pour aller dans le détail des mécanismes et moyens financiers susceptibles d’être mis en place.

« Il faudra de l’ingénierie financière », a reconnu Ségolène Royal en présentant son texte. De fait, le projet de loi sur la transition énergétique évoque des dispositifs innovants : création d’un fonds de garantie et tiers financement pour la rénovation énergétique, green bonds et financement participatif pour les énergies renouvelables… La philosophie globale étant que l’Etat soit un déclencheur, mais que ce soit bien des investissements privés qui constituent le plus grosse partie des financements.