Ecomobilité Ventures en passe d’être repris (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

EVMQui va reprendre le fonds multi-corporate Ecomobilité Ventures (EMV), créé en 2011 et dédié à l’écomobilité ? Les quatre actionnaires ont lancé une procédure pour sélectionner un nouveau conseil en investissement financier, alors que Fabienne Herlaut, fondatrice et conseil d’EMV via sa société Eclaircile Gestion, va se consacrer à de nouvelles activités. Dans la dernière ligne droite de la compétition, deux fonds cleantech sont en compétition, ...

dont Idinvest Partners avec qui des négociations exclusives seraient ouvertes, selon une information publiée par Capital Finance. Mais rien n’est encore officiellement scellé.

Air Liquide rejoint le trio de départ

Créé en décembre 2011, Ecomobilité Ventures a été soutenu par trois grands groupes industriels : la SNCF, Total et Orange. Ce fonds multi-corporate a pris le relais du fonds Eco-Mobilité Partenaires lancé par la seule SNCF en 2008 et déjà dirigé par Fabienne Herlaut. Il investit dans des start-up du secteur de la mobilité durable. Début 2014, un quatrième acteur est venu discrètement rejoindre le trio de départ : Air Liquide.

EMV était doté initialement de 25 M€, dont 15 M€ apportés par le SNCF, et 5 M€ par chacun des deux autres partenaires. Selon nos informations, Air Liquide se serait engagé pour environ 3 M€. Les tickets investis dans les start-up vont de 250 K€ à 2 M€, EMV se positionnant comme co-investisseur et actionnaire minoritaire.

Six investissements déjà réalisés

A l’automne 2012, Ecomobilité Ventures annonçait ses trois premiers investissements dans Ez-Wheel (roues électriques pour petits matériels roulants), OuiCar (ex Zilok Auto, location de voitures entre particuliers) et un opérateur norvégien d’autopartage, Move About.
En 2013, EMV a investi dans trois autres sociétés : Flinc, un opérateur de covoiturage allemand, et deux start-up américaines dont le nom reste confidentiel.

Idinvest tient la corde

Lancée en avril dernier, la procédure pour choisir un nouveau conseil en investissement financier arrive aujourd’hui dans sa phase finale. Reste à départager les deux fonds cleantech retenus en short list, d’après nos sources. Des négociations exclusives auraient été ouvertes avec Idinvest, selon notre confrère Capital Finance. Quel que soit le vainqueur, il interviendra comme conseil mais les quatre actionnaires actuels devraient rester décisionnaires sur les choix des investissements et des cessions.