Deals du 16 au 23 juin : Alstom repris par GE, la transition énergétique sur les rails, l’économie circulaire en marche…(Premium)

Print Friendly, PDF & Email

transition énergétique gouv

Après deux mois de suspense et de rebondissements, suite aux dernières propositions de l’américain pour répondre aux demandes du gouvernement et à l’accord trouvé dimanche soir entre l’Etat et son principal actionnaire Bouygues, General Electric s’empare d’Alstom.

Son offre a été préférée à celle déposée en commun par Siemens et le japonais Mitsubishi dans la semaine.

Le projet de loi sur la transition énergétique tant attendu a enfin été présenté le 18 juin par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal. A la réaffirmation des objectifs annoncés par François Hollande lors de la conférence environnementale de septembre 2012, s’ajoutent des pistes de financements innovants, notamment pour la rénovation thermique. Dans ce secteur, le projet pour la SFTE (Société financière de la transition énergétique) propose des solutions pour mobiliser 50 à 100 Mds€ sur 10 ans pour les bâtiments publics.Tous ces financements doivent être détaillés lors de la conférence bancaire et financière de ce lundi 23 juin. Côté calendrier, si la ministre maintient officiellement son objectif de fin 2014, on reconnaît dans son entourage qu’il sera très difficile de faire adopter la loi avant le printemps 2015. Le projet de loi précise également les règles de financement des énergies renouvelables, dont les professionnels se montrent plutôt satisfaits. A l’exception d’un collectif de 12 acteurs du solaire, le G12, constitué pour plaider auprès des pouvoirs publics un objectif de 25 GW en 2025.

L’économie circulaire, qui fait l’objet d’un volet spécifique dans le projet de loi, a connu ses premières Assises nationales, qui ont largement débattu des enjeux, des motivations, des difficultés et des solutions à disposition des entreprises et des collectivités pour s’y convertir. L’exemple de l’usine alsacienne Mars de Hagueneau, qui a inauguré cette semaine la connexion entre son site de production et l’unité de valorisation énergétique des déchets ménagers, illustre le long chemin qui y mène pour un site industriel.

Des expérimentations en matière d’efficacité énergétique se déroulent également sur le territoire national, par exemple à dans le quartier Confluence à Lyon à l’initiative de l’agence japonaise de l’environnement Nedo avec Toshiba, Transdev ou Bouygues Immobilier.

A l’instar du montpelliérain  Comwatt et son système Indepbox de « stockage dans les usages » ou du toulousain Naio Technologies et son robot agricole, les start-up françaises sont de plus en plus nombreuses à ...

recourir au crowdfunding pour se financer.

Dans l’écomobilité, GoElectrix s’intéresse au parc des Mia Electric suite à la liquidation de l’entreprise tandis que l’américain Cenntro Motors Group reprend les actifs de SITL (ex. Fagor Brandt).

Dans le solaire, l’américain SolarCity se consolide verticalement en acquérant le fabricant de modules Silevo, tandis que les soutiens publics au secteur continuent de reculer, de l’Italie à l’Australie.

France

Eolien

Alstom racheté par GE : l’éolien en mer et les réseaux, domaines partagés

Cette fois, c’est fait : après près de deux mois de suspense et de rebondissements, General Electric s’empare d’Alstom. Les dernières propositions de l’américain pour répondre aux demandes du gouvernement et l’accord trouvé dimanche soir entre l’Etat et Bouygues, principal actionnaire d’Alstom, ont permis de valider la cession. L’Etat français va entrer au capital d’Alstom, en rachetant 20% des actions de Bouygues sous vingt mois (une fois le deal avec GE bouclé). Les énergies renouvelables ne passeront pas complètement sous pavillon américain : une coentreprise, détenue à 50/50, intégrera l’hydroélectricité et l’éolien en mer d’Alstom, secteur sur lequel le Français mise beaucoup alors que GE n’en fait pas un axe stratégique.

Mitsubishi et Siemens déposent leur offre pour Alstom

Comme prévu, le tandem Siemens-Mitsubishi Heavy Industries (MHI) a déposé ce 16 juin une offre ferme pour la reprise d’Alstom. Une offre à plusieurs tiroirs. D’un côté, l’allemand reprendrait l’activité turbine à gaz de l’industriel pour 3,9 Mds€ et s’engagerait à maintenir l’emploi pendant trois ans, en France et en Allemagne, sur ce périmètre. Il installerait en France le siège européen de son activité gaz. Une fois les transactions dans l’énergie bouclées, Siemens se dit prêt à regarder l’intérêt de construire avec Alstom un « champion européen solide » dans le domaine de la mobilité.

Appel d’offres éolien en mer : fin de non-recevoir pour les contestations de WPD

Les contestations de WPD à propos du deuxième appel d’offres éolien offshore ont tourné court face au tribunal administratif de Cergy Pontoise. Le candidat malheureux aux côtés d’EDF et d’Alstom y avait déposé en mai dernier une procédure de référé contractuel, contestant la notation de la CRE et son avis concernant le parc des deux Îles. Avis finalement suivi par le gouvernement, qui a attribué les deux parcs au consortium emmené par GDF Suez.

Solaire

Un collectif de PME demande 25 GW de solaire en 2025

Les PME françaises du solaire souhaitent profiter du projet de loi sur la transition énergétique (PLTE) pour plaider une fois de plus la place de leur secteur dans la transition énergétique en faisant valoir leurs arguments. Au sein du collectif G12, les dirigeants de Coruscant, Eco Delta, Exosun, Générale du Solaire, GreenYellow (filiale de Casino), Luxel, Neoen, Optimum Tracker, ProSolia, Quadran, Sillia et Solairedirect, 800 M€ de chiffre d’affaires à eux douze, veulent convaincre les décideurs politiques, membres du gouvernement et de l’administration responsables de l’élaboration du projet de loi, ainsi que des parlementaires, notamment des commissions qui en seront saisies.

Start-up

L’éclairage naturel d’Echy séduit des business angels

La start-up française, spécialisée dans l’éclairage naturel par fibre optique, vient de lever 500 000 euros auprès de business angels, dont l’identité reste confidentielle. Cette levée de fonds va lui permettre de poursuivre ses efforts de R&D, d’améliorer le rendement de sa solution et d’accélérer son développement commercial.

Comwatt pousse l’autoconsommation d’énergie… sans batterie

La start-up montpelliéraine Comwatt fait le pari audacieux de réduire de 70% les factures d’énergie du foyer ou de l’entreprise grâce à l’autoconsommation de l’électricité d’origine solaire. Son système, Indepbox, « 100 fois moins cher qu’une batterie » repose sur « l’asymétrie des consommations » et le « stockage dans les usages ».

700 000 € en crowdfunding pour le robot agricole de Naio Technologies

La start-up toulousaine Naio Technologies, qui commercialise un robot désherbeur autonome pour les petites exploitations agricoles, vient de clôturer une levée de fonds en crowdfunding plus généreuse qu’espéré. Elle a récolté 700 000€ sur les plateformes SmartAngels et WiSEED et auprès de quelques business angels, contre     500 000 € seulement recherchés.

Economie circulaire

Pourquoi et comment les entreprises se convertissent à l’économie circulaire ?

Dans le cadre des premières Assises nationales de l’économie circulaire qui se sont tenues mardi 17 juin, l’Institut de l’économie circulaire (ICE) a rendu publique une note intermédiaire portant sur les pratiques des entreprises, mettant en évidence les motivations, obstacles et leviers qui poussent, freinent ou peuvent aider les entreprises à passer à cette économie circulaire.

Economie circulaire et sites industriels : un long chemin à parcourir

A Haguenau, en Alsace, un partenariat entre Mars Chocolat, Cofely, Sita, filiale de Suez environnement, et le Syndicat mixte intercommunal de traitement des ordures ménagères de Haguenau-Saverne a permis le raccordement du site de production à l’unité de valorisation énergétique des déchets ménagers. Inaugurée le 19 juin pour les 40 ans de Mars, la connexion permet au site agro-alimentaire d’obtenir en vapeur 90% de la chaleur nécessaire à son process de fabrication, soit une consommation estimée entre 40 et 55 GWh annuellement.

Efficacité énergétique

Mobiliser 50 à 100 Mds€ sur 10 ans pour rénover les bâtiments publics

«Faciliter la rénovation énergétique massive des bâtiments publics en France tout en maîtrisant la dette publique». C’est l’objectif, ambitieux, que se fixe le projet SFTE, qui prône la création d’une « Société de financement de la transition énergétique ». Certes, le projet de loi sur la transition énergétique (PLTE) fait la part belle à la rénovation énergétique des bâtiments. Mais les promoteurs de la SFTE, rassemblés au sein d’un consortium qui regroupe des financiers, des industriels et des collectivités, visent tout à la fois une cible plus circonscrite et des montants sans commune mesure avec ce que prévoit le PLTE.

Ecomobilité

GoElectrix candidat à la reprise des Mia

La société de distribution et de maintenance de véhicules électriques GoElectrix a déposé une offre de reprise pour l’intégralité du parc de Mia Electric, soit environ 300 voitures neuves ou de démonstration, ainsi que pour le stock de pièces détachées et de batteries.

Un repreneur pour les véhicules électriques de SITL

Le tribunal de commerce de Lyon a officialisé hier, mercredi, la cession des actifs de SITL (ex-Fagor Brandt) à l’américain Cenntro Motors Group, spécialisé lui aussi dans les utilitaires électriques, malgré un montage financier singulier. L’ex filiale de Fagor Brandt, dont elle dépendait encore pour 95% de son chiffre d’affaires, a coulé en janvier dernier, en même temps que son ancienne maison mère.

Politiques publiques

Projet de loi de transition énergétique

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a présenté hier, mercredi, le projet de loi pour la transition énergétique, d’abord au Conseil des ministres, puis devant la presse. GreenUnivers vous propose de retrouver dans un dossier spécial le détail du texte, une analyse des outils de financement proposés, des réactions de professionnels et d’experts du secteur…

Transition énergétique : la conférence bancaire lancera des groupes de travail

« Le nouveau modèle énergétique ne va pas coûter, mais rapporter », a affirmé Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, le 18 juin, lors de la présentation du projet de loi sur la transition énergétique. Mais avant les économies d’énergie et le retour sur investissement, encore faut-il trouver de l’argent pour financer la rénovation énergétique, le développement des énergies renouvelables, des transports propres… C’est l’objet de la conférence bancaire et financière pour la transition énergétique, qui se déroule ce lundi 23 juin au ministère de l’Ecologie.

Lyon teste « l’efficience énergétique » made in Japan

Repéré il y a un peu plus de trois ans par l’agence japonaise de l’innovation (Nedo), le quartier lyonnais de la Confluence est devenu depuis un terrain d’expérimentation pour les smart technologies nippones. Emmené par Toshiba côté japonais (lauréat de l’appel d’offres de Nedo), le projet Lyon Smart Community ambitionne en effet de faire de la Confluence « un quartier exemplaire en matière d’efficience énergétique ». Les derniers chantiers ont été lancés le week-end dernier.


International

Solaire

Une giga-factory à la Tesla pour SolarCity ?

Le célèbre installateur californien de panneaux solaires résidentiels vient de racheter le fabricant de modules Silevo, né lui aussi dans la Silicon Valley. Non content de s’offrir une start-up prometteuse, l’entreprise de San Mateo planche à présent sur un projet d’usine géante près de New-York pour distancer la concurrence.

Aides au solaire : l’Italie sur le point d’imiter l’Espagne ?

Le gouvernement italien de Matteo Renzi a dévoilé le 18 juin un projet de loi proposant de changer rétroactivement le mode de rémunération des installations solaires. Le texte doit être examiné par le Parlement avant d’être ratifié.

Coupes drastiques dans le budget du solaire en Australie

Encore un rétropédalage pour les EnR en Australie, depuis l’arrivée de la coalition libérale en septembre 2013. Le ministre de l’Environnement, Greg Hunt, a été désavoué par la publication, en mai, du budget prévisionnel 2014-2015. Sur une enveloppe de 600 M$ australiens (413,7 M€) annoncée initialement pour le solaire, seuls 2 M$ (1,3 M€) ont été maintenus

Agrocarburants

Agrocarburants : accord en demi-teinte entre 26 Etats membres

26 des 28 Etats membres européens (à l’exception du Portugal et de la Belgique), sont parvenus, le 13 juin, à un accord concernant  le projet de directive relative au Changement d’affectation des sols indirect (Casi, ou Iluc en anglais) qui doit modifier la directive relative à la qualité des carburants et celle relative aux énergies renouvelables.

Politiques publiques

Appel à projets européen pour le climat

La Commission européenne met 44,26 millions d’euros sur la table pour la conception et à la mise en œuvre de solutions innovantes visant à relever le défi du changement climatique dans l’ensemble de l’Europe. Elle vient de lancer, le 18 juin, le premier appel à propositions dans le cadre d’un nouveau programme de financement de projets consacrés à la lutte contre le changement climatique (programme LIFE). Cet appel à propositions concerne des projets pilotes, de démonstration, de sensibilisation ou encore des bonnes pratiques pour lutter contre le changement climatique et ses effets (biodiversité…).