Le réchauffement climatique pourrait coûter cher à l’économie mondiale

Print Friendly, PDF & Email

réchauffement climatiqueLe GIEC (Groupe international d’experts sur l’évolution du climat) a rendu public hier à Yokohama (Japon) le deuxième volet de son cinquième rapport. Intitulé « Impacts, Adaptation et Vulnérabilité au Changement », il est plus alarmiste que jamais. Il ne se contente pas de confirmer les prédictions les plus inquiétantes concernant l’évolution probable des températures mais, pour la première fois, s’efforce d’en chiffrer les impacts en termes économiques.

Si une fourchette de ...

Ce contenu est réservé à nos abonnés. Pour lire la suite, vous devez vous abonner ou vous identifier.