La transition énergétique parmi les priorités de Manuel Valls

Print Friendly, PDF & Email

vallsDans son discours de politique générale cet après-midi à l’Assemblée nationale, le nouveau Premier ministre a accordé une place de choix à la transition énergétique, martelant que c’était l’une de ses priorités et que « la croissance, c’est aussi l’économie verte ».

Projet de loi sur la transition avant l’été

Il n’a pas fait d’annonces nouvelles mais a confirmé que le projet de loi sur la transition énergétique serait présenté avant l’été et comprendrait l’objectif de limiter le nucléaire à 50% de la production d’électricité d’ici à 2025. Il estime que la transition énergétique est « une formidable opportunité économique, qui doit permettre de réduire le déficit commercial, de redonner du pouvoir d’achat grâce aux économies d’énergie et d’encourager des secteurs extrêmement porteurs en termes d’emplois, comme le bâtiment ».

Manuel Valls a également confirmé les objectifs de réduction de 30% de la consommation d’énergie fossile d’ici à 2030 et de 40% des émissions de gaz à effet de serre à la même échéance.

EELV pas convaincu

Son discours n’a cependant pas convaincu les écologistes, qui ont refusé le grand ministère de l’Environnement, du Développement durable et de l’Energie laissant le poste à Ségolène Royal. EELV estime dans un communiqué que, globalement, le discours du Premier ministre comprend « beaucoup de communication mais peu de changement ». Sur la transition énergétique, les écologistes « notent la confirmation de la réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique mais déplorent l’absence d’objectifs de développement des énergies renouvelables ou d’efficience énergétique, alors même que ces secteurs sont source de centaines de milliers d’emplois non-délocalisables ».

________

A consulter aussi :