[Brest] Éolien offshore : les ports français font de la place (2/4)

Print Friendly, PDF & Email

AO1-homeTic, tac. Tic tac. Plus que quelques jours avant que le gouvernement ne dévoile les lauréats du deuxième appel d’offres éolien offshore ; les préconisations de la CRE privilégiant le consortium emmené par  GDF Suez ont d’ailleurs déjà fuité. Il y a deux ans, tout juste, tombaient les résultats du premier round. A l’époque, le suspense était identique, sauf que la filière tricolore n’existait même pas encore. Aujourd’hui, les ports français aménagent et déménagent pour accueillir les bases-arrières de cette nouvelle industrie. GreenUnivers détaille l’avancée des chantiers. Après Nantes-Saint-Nazaire et avant Cherbourg et Le Havre, voici aujourd’hui Brest. ...

Article précédentEn Allemagne, consensus au sommet sur la réforme du soutien aux renouvelables (Premium)
Article suivantLes laboratoires Goëmar rachetés par un géant des phytosanitaires (Premium)