Eolien offshore : les ports français font de la place

Print Friendly, PDF & Email

AO1-homeTic, tac. Tic tac. Plus que quelques jours avant que le gouvernement ne dévoile les lauréats du deuxième appel d’offres éolien offshore ; la CRE a déjà rendu ses préconisations, qui privilégieraient le consortium emmené par  GDF Suez. Il y a deux ans, tout juste, tombaient les résultats du premier round. A l’époque, la filière tricolore n’existait pas encore. Aujourd’hui, les ports français aménagent et déménagent pour accueillir les bases-arrières de cette nouvelle industrie. GreenUnivers détaille au travers de quatre articles l’avancée des chantiers à Nantes-Saint-Nazaire, Brest, Cherbourg et Le Havre.