Deals du 24 février au 3 mars : le stockage en ébullition, des fonds pour l’énergie plus verte (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

stockage-nrj-300x220

De part et d’autre de l’Atlantique, la semaine a été marquée par des annonces concernant le stockage d’énergie et les batteries pour véhicules électriques. Aux Etats-Unis, c’est Tesla qui fait couler beaucoup  d’encre en divulguant petit à petit des précisions sur son projet de méga-usine de batteries. Dédiées à la fois aux marchés de la mobilité et du stockage résidentiel, des centaines de milliers de batteries pourraient être fabriquées d’ici 2017  dans le Sud des Etats-Unis. D’un investissement de 5 à 6 Mds$, l’usine pourrait être cofinancée par des partenaires de Tesla parmi lesquels Panasonic. Assortie de la promesse d’une baisse de 30 % des coûts de production des batteries dès la première année, la nouvelle a fait bondir le cours de Bourse du constructeur de voitures électriques de luxe, et propulsé sa capitalisation boursière à plus de 30 Mds$.

En Europe, outre l’allemand BASF qui maintient son objectif de multiplier par 5 ses revenus dans les matériaux pour batteries d’ici 2020, le français McPhy, spécialiste du stockage d’hydrogène sous forme solide, annonce son introduction en Bourse, tandis que EDF et Total investissent conjointement dans l’allemand Sunfire, ses piles à combustible et ses électrolyseurs haute température aux applications multiples.

Plusieurs autres start-up trouvent des fonds pour poursuivre leur développement : Microphyt lève 2 M€ pour ses microalgues ; le belge Xylowatt séduit Air Liquide et CMI avec sa technologie de gazéification de biomasse à l’oxygène et Chimirec rachète une usine de valorisation de déchets à Ecologistique.

Dans le solaire français, les actifs de Solarezo sont vendus aux enchères pour être expédiés en Arabie Saoudite tandis que le lyonnais Vincent Industrie s’associe à Aurès Solaire pour construire une usine de 25 MW en Algérie. Au moment même où sont dévoilés les lauréats du premier volet de l’appel d’offres  100-250 kW « simplifié », le secteur anticipe l’abrogation par le gouvernement du  bonus « made in Europe ».

Au niveau mondial, les sources de financements pour une énergie moins carbonée se diversifient : GE annonce ...

Article précédentGazéification de biomasse : Air Liquide au capital de Xylowatt (Premium)
Article suivantL’Algérie alloue plus de 300 MW de projets solaires à Belectric et Yingli (Premium)