Deals du 24 au 31 mars : chimie verte en forme, objets connectés en pointe, éolien français rassuré…(Premium)

Print Friendly, PDF & Email

chimie verteAvec le premier contrat d’Exosun à l’international, le solaire tricolore s’exporte aux Etats-Unis, où le kWh solaire se négocie à 5 centimes de dollar au Texas. En France, le gouvernement dévoile les premiers éléments de l’appel d’offres CRE 3 et révèle les résultats de CRE 2.

L’éolien en mer est soumis à la douche écossaise, entre Siemens qui confirme son hub industriel à Hull après des mois de suspens, et Scottish  & Southern Energy (SSE) qui annonce son désengagement de plusieurs projets. Aux Etats-Unis, le  premier parc offshore, Cape Wind, trouve des financements de ce côté de l’Atlantique, auprès de Natixis et RaboBank.

A terre, l’éolien devrait faire un tabac lors de prochaines enchères au Brésil, avec 75% des nouveaux projets de production d’électricité déposés pour un total de 12,2 GW. La filière française est rassurée après la validation par Bruxelles de son nouveau tarif de rachat,  GDF-Suez rachète son partenaire britannique West Coast Energy (WCE) et Theolia se sépare de sa filiale Seres Environnement, spécialisée dans l’instrumentation de mesure pour les marchés de l’eau et de l’air.

La chimie verte française affiche sa bonne santé, avec Lesaffre qui  crée une business unit  dédiée et Fermentalg qui entre en Bourse pour y chercher 30 M€.

Air Liquide investit dans un autre nouveau venu en Bourse, McPhy, et aurait rejoint le fonds Ecomobilité Ventures aux côtés de la SNCF, Total et Orange.

L’offre de ville durable à la française, regroupée sous la bannière Vivapolis, trouve un premier client ...