Deals du 10 au 17 mars : nouveau record solaire, éolien en recul, Solvay dans le charbon vert…(Premium)

Print Friendly, PDF & Email

EnRLes alliances vont bon train dans l’éolien tricolore : sur terre, Alstom confie la fabrication de ses mâts à la filiale de Vinci Freyssinet, et en mer, Areva se rapproche de Schneider, avec lequel il a déjà noué un partenariat dans le stockage il y a quelques semaines.

A l’échelle mondiale, le danois Vestas reprend sa place de leader sur un marché de l’éolien qui enregistre son premier recul en 18 ans, avec 35,4 GW installés en 2013 contre 45,1 en 2012.

Ce qui n’empêche pas la filière britannique d’espérer 8 Mds€ de revenus issus de l’éolien offshore installé au large de ses côtes à l’horizon 2020. Toujours au Royaume-Uni, les fonds infrastructures poursuivent leurs acquisitions dans les actifs EnR, à l’image du groupe TRIG.

A l’inverse, comme chaque année, le solaire continue de battre des records. En 2013, ce sont 37 GW qui ont été installés dans le monde. Sur le plan géographique, l’Europe s’effondre (de 59% à 28% du marché mondial) au profit de l’Asie et des Etats-Unis. Globalement, le Vieux Continent offre un visage contrasté en termes de développement des EnR, les pays du Nord étant plus avancés que ceux du Sud. L’Europe dans son ensemble devrait atteindre l’objectif de 20% du mix énergétique en 2020 mais la France est sur une trajectoire qui devrait la porter à 17% au lieu des 23% prévus.

C’est d’ailleurs pour cette raison que le SER réclame un dispositif de remplacement suite à l’abrogation du bonus de 10% octroyé aux équipements fabriqués  en Europe pour les installations de 9 à 100 kWh. Pendant ce temps, la Suisse autorise l’autoconsommation.

En prenant une participation majoritaire chez l’américain New Biomass Energy (NBE), le chimiste français Solvay se lance dans une énergie encore émergente : la biomasse torréfiée, destinée à se substituer au charbon dans les centrales thermiques.

Le 3ème Observatoire des start-up françaises des cleantechs établi par GreenUnivers montre qu’elles ont connu en 2013 une nouvelle année difficile, marquée par des faillites plus nombreuses encore qu’en 2012. Les deux-tiers espèrent néanmoins lever des fonds cette année. Pour ce faire, elles pourront s’inspirer des témoignages d’entrepreneurs et des conseils ...