Une nouvelle division « énergie et infrastructure marine » chez DCNS

Print Friendly, PDF & Email
thierry kalanquin
Thierry Kalanquin

Le leader européen du naval militaire a annoncé le 19 février la création d’une nouvelle division qui rassemblera ses activités nouvelles dans les énergies marines renouvelables et le nucléaire civil. Baptisée «Énergie & Infrastructure marine», cette division entérine la diversification amorcée en 2009 par DCNS, via son plan de croissance « Championship ».

Thierry Kalanquin prend la tête de cette nouvelle branche. Agé de 50 ans, il officie chez DCNS depuis 2010, en tant que directeur des activités de services du groupe. « Après 25 ans dans l’automobile, nouvelle vie démarrée dans le naval de défense », indique son profil professionnel Viadeo.

Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Paris, Thierry Kalanquin a en effet débuté sa carrière chez l’équipementier automobile Möller, où il a passé dix-huit ans. De 1987 à 2005, il y a occupé différents postes de direction qui ont contribué au développement international de ce groupe familial. Il a ensuite rejoint un autre équipementier, Valeo, au poste de directeur de la branche Eclairage. Celle-ci regroupe l’ensemble des activités éclairage et signalisation du groupe Valeo dans le monde.

Il s’attaque désormais à un tout autre domaine, celui de l’énergie. Dans les énergies marines renouvelables, où les technologies doivent encore faire leur preuves, DCNS a décidé de partir tous azimuts. Il est présent dans l’éolien flottant, l’hydrolien, l’énergie thermique et le houlomoteur.