Les simulateurs de la ville durable à la française en ordre de marche (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

vivapolisLa vitrine virtuelle du savoir-faire français à l’international devrait bientôt devenir une réalité : suite ...

à l’appel d’offres lancé en juillet dernier, le ministère du Commerce extérieur a retenu deux groupements qui vont chacun s’atteler à la réalisation d’une maquette en 3D pour deux projets :

  • Le groupement Eiffage/Egis/GDF Suez va concevoir un simulateur pour un projet à Astana, au Kazakhstan. Les autres sociétés de ce consortium sont Pomagalski, Enodo, Pierre Gautier Architecte.
  • Le groupement Artélia/Veolia présentera un simulateur sur un projet à Santiago du Chili. Autres sociétés de ce consortium : Siradel, Architecture Studio, Arte Charpentier.

Ces simulateurs correspondent à des projets réels portés par les deux villes qui doivent voir le jour d’ici à 2030. Les groupements travailleront en lien étroit avec les collectivités pour représenter en détail les quartiers étudiés.

Une offre intégrée

L’objectif de la démarche est de faire émerger une offre française intégrée en matière de ville durable, en faisant travailler ensemble des grands groupes industriels, des PME-ETI, des cabinets d’architecture, des sociétés d’ingénierie… Tous les segments de la ville durable ont vocation à être représentés : urbanisme, architecture, ingénierie, gestion de l’eau, des déchets, lutte contre le bruit, éco-construction, efficacité énergétique, mobilité urbaine…

Les deux consortiums ne vont d’ailleurs pas travailler en vases clos : ils doivent proposer dans les trois mois une plate-forme d’inscription (accessible sur le site www.vivapolis.fr) pour d’autres acteurs français qui souhaiteraient intégrer leurs technologies à ces simulateurs numériques.

Ces maquettes en 3D seront ensuite la propriété d’Ubifrance qui s’en servira comme vitrine pour vendre l’offre française à l’international.