Les oiseaux coupent les ailes du London Array (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

london-arrayMalgré l’arrivée récente d’un nouvel actionnaire, la Caisse de dépôt et placement du Québec, le gigantesque parc éolien offshore britannique du London Array renonce à ses projets d’extension, non pas pour des raisons financières mais en raison d’un problème environnemental.

Alors que la phase 1 est terminée avec 175 turbines représentant 630 MW en exploitation depuis juillet 2013, une ...