« Le Japon : une carte à jouer pour les cleantech innovantes », Ubifrance (Premium)

Print Friendly, PDF & Email

Entretien avec Jérôme Desquiens, chef de pôle Infrastructures, Transports, Industries et Nouvelles Technologies d’Ubifrance au Japon

tokyo-inside
Tokyo
(Flickr / Sjoerd van Oosten)

Traumatisé par la catastrophe nucléaire de mars 2011, le Japon est devenu la nouvelle terre de prédilection des énergies renouvelables avec des tarifs d’achat parmi les plus avantageux du monde. Faut-il se ruer vers ce nouvel eldorado ? L’aventure est tentante pour de nombreuses entreprises européennes, souvent à l’étroit dans un marché domestique en petite forme. Côté français, de petits et grands acteurs y ont tenté leur chance, souvent avec succès : Alstom vient de prendre une nouvelle commande pour ses éoliennes terrestres, Ciel & Terre y a installé le plus grand parc solaire flottant du monde et Energy Pool se fait une place dans l’effacement. Mais attention aux chimères  ! Jérôme Desquiens, d’Ubifrance Japon, revient sur la politique énergétique mise en place dans le pays et décrypte les risques et opportunités du marché japonais des cleantech.

GreenUnivers : Presque trois ans ...