[Exclusif] Smart building : un contrat d’1 million de m2 pour Bouygues E&S (Premium)

Print Friendly, PDF & Email
(Photo : Anne-Claire Poirier)
(Photo : Anne-Claire Poirier)

La filiale « Énergies & Services » de Bouygues Construction (ex ETDE) vient de marquer un point important sur le très prometteur marché du smart building en séduisant ...

Gecina, un poids lourd de l’immobilier de bureaux. La foncière parisienne a choisi le logiciel de gestion énergétique développé par Bouygues E&S pour équiper ses 80 immeubles de bureaux, dont la superficie dépasse le million de mètres carrés.

Première référence dans le privé

Hypervision, la solution logicielle de Bouygues E&S, collecte à distance l’ensemble des consommations de chaque bâtiment via une infrastructure de télérelève et de comptage. L’analyse des données recueillies permet ensuite d’améliorer la performance énergétique. Bouygues Construction utilise déjà sa solution dans le cadre de partenariats public-privé, recouvrant plus d’un million de mètres carrés. Avec Gecina, Hypervision double d’un coup son taux de couverture et gagne sa première référence, de poids, dans le privé.

Remboursement au forfait

Selon les termes du contrat, Bouygues Energies & Services financera seul la mise en place de l’offre, y compris la pose des infrastructures de comptage et Gecina paiera un forfait annuel pouvant être remboursé par les économies d’énergie générées.
« Avec Gecina, nous espérons rentrer dans un partenariat de long terme », a indiqué Cyril Ferrand, directeur général délégué de Bouygues E&S, à GreenUnivers. « Nous tâcherons de proposer des services complémentaires associés aux solutions Hypervision afin d’identifier plus finement les gisements d’économie et de pérenniser leur stratégie de performance énergétique. »

Effort particulier dans le solaire

Bouygues Énergies & Service est le nouveau nom depuis bientôt un an de l’ex ETDE. Un changement destiné à entériner une mutation stratégique destinée à faire de l’entreprise un acteur incontournable du smart building, mais aussi et surtout de la smart city, tellement en vogue.

Repère : ETDE change de nom et vise, lui aussi, le marché des smart cities – Avril 2013

L’entreprise mise par ailleurs sur les énergies renouvelables, et tout particulièrement sur le solaire. Elle a remporté en avril dernier la conception, la construction et la maintenance de trois centrales solaires en Thaïlande. « Livrées et raccordées, elles constituent une référence importante qui nous permet de conduire des discussions avancées aux Philippines, au Japon, mais aussi au Ghana ou au Mali »‘, indique Cyril Ferrand. Plus récemment, l’entreprise a remporté en France un contrat de conception, construction, maintenance et exploitation de trois centrales solaires équipées de trackers dans les Landes d’une puissance totale de 25 MW pour le compte de Neoen et en partenariat avec Exosun et Schneider Electric.