Deals du 3 au 10 février : le solaire français trace son sillon, Veolia mise sur l’économie circulaire …

Print Friendly, PDF & Email

économie circulaire 2En France, les acteurs des énergies renouvelables, par la voix de leur syndicat le SER, souhaitent que les mécanismes de soutien, appelés à évoluer, fassent l’objet d’une adaptation programmée et progressive. Face à ces attentes, le ministre Philippe Martin se veut rassurant lors du colloque annuel du SER, sans toutefois donner de précisions.

Dans ce contexte, le solaire français retrouve des couleurs avec les wafers bon marché de S’tile, qui s’offre une première ligne de fabrication de 15 MW, ou encore le développeur et producteur indépendant d’énergies renouvelables Neoen qui s’allie à Taqa pour développer des projets en Egypte.

Dans le petit éolien et le solaire résidentiel en revanche, Windeo, victime de revers sur le marché belge, cesse également ses activités en France.

L’Ademe lance deux nouveaux appels à projets : le troisième du « fonds chaleur – solaire thermique » destiné à stimuler les projets d’installations solaires thermiques collectives en Bretagne ainsi qu’un nouvel AMI « énergies renouvelables » dédié à l’hybridation des énergies et au froid renouvelable.

Plusieurs grands groupes font parler d’eux à propos de leurs activités dans les cleantech. Areva, qui enregistre pour 2013 un recul de son chiffre d’affaires dans les renouvelables, noue par ailleurs un partenariat avec ...

Schneider Electric pour développer une solution de stockage utilisant l’hydrogène et la pile à combustible, spécialement destinée aux sites isolés.

Dans les réseaux intelligents, Alstom Grid décroche auprès de l’opérateur national indien le plus gros contrat jamais signé dans le secteur, pour un montant de 41 M€.

Veolia, le leader mondial des services à l’environnement, ré-équilibre ses activités vers plus d’international et plus de services à l’énergie, et mise sur l’économie circulaire pour accompagner ses clients face aux raretés en eau, en énergie et en matériaux.

Dans l’éco-mobilité, la voiturette électrique d’Eon Motors reçoit un coup de pouce de EDF.

A l’international, dans le solaire Bosch vend pour 1€ son usine de Prenzlau à un consortium asiatique, tandis que l’américain SunRun boucle trois acquisitions d’un coup et se rapproche du leader du marché résidentiel SolarCity.

Dans l’éolien, les danois Dong et Vestas voient leur situation s’améliorer. L’énergéticien récupère du cash en cédant la moitié de ses parts dans le parc offshore de London Array et en recevant l’aval du gouvernement pour son augmentation de capital ; son compatriote turbinier voit ses résultats s’améliorer pour la première fois en deux ans et lance également une augmentation de capital.

Mais le ralentissement des projets en mer en Allemagne continue de faire des victimes : Senvion, l’ex. REpower filiale de l’indien Suzlon, suspend sa production d’éoliennes offshore et met ses employés au chômage partiel.

France

Energies renouvelables

Profil bas pour Areva dans les renouvelables

Le groupe nucléaire présentera ses résultats officiellement le 26 février prochain, mais un communiqué sur son activité 2013 publié en fin de semaine dernière annonce déjà clairement la couleur : le chiffre d’affaires du groupe dans les énergies renouvelables chute de 24,7% par rapport à 2012 (en données comparables) à 132 M€, contre 191 M€ en 2012. Une mauvaise performance pour le groupe dont le “Business group énergies renouvelables” regroupe désormais les activités dans le solaire, la bioénergie et le stockage, l’éolien offshore en étant exclu pour cause de négociations avec Gamesa en vue de la création d’une coentreprise.

Solaire

S’Tile en selle, le solaire tricolore et bon marché devient réalité

Tous les signaux sont au vert pour la startup poitevine et sa promesse de wafers solaires à prix cassés. En avance sur sa feuille de route initiale, la jeune pousse a décidé de s’offrir dès cette année une première ligne de production de 15 MW. Elle reçoit le soutien de nouveau industriels pour finaliser son projet.

PV Cycle arrive en France

L’association européenne de collecte et de recyclage de panneaux photovoltaïques ouvre aujourd’hui sa filiale en France. Elle endossera l’obligation réglementaire faite aux producteurs français de panneaux photovoltaïques d’assurer leur recyclage.

Eolien

Touché en Belgique, Windeo abandonne aussi en France

L’installateur belge de solutions d’énergies renouvelables pour le résidentiel jette définitivement l’éponge, essoré par une année noire sur son marché domestique. La filiale française estemportée dans la tourmente, mais l’activité se poursuit au Brésil et au Liban.

Stockage

Stockage d’énergie : Areva trouve en Schneider un coéquipier de poids

Schneider Electric, le champion français de la gestion de l’énergie s’associe à Areva dans le stockage d’énergie. Les deux partenaires souhaitent développer une solution complète de stockage utilisant l’hydrogène et la pile à combustible, spécialement destinée aux sites isolés. L’équipement de projets solaires situés en Corse et dans les territoires d’Outre-Mer, alloués par appel d’offres en juillet 2012, leur permettrait de mettre le pied à l’étrier avant d’autres perspectives.

Déchets, recyclage

Veolia mise sur l’économie circulaire

Le nouveau Veolia est né. Deux fois moins endetté qu’il y a 4 ans, notamment grâce à 6,3 Mds€ de cessions (au-dessus des objectifs fixés) et à des réductions d’effectifs toujours en cours, ré-organisé autour d’entités uniques par pays, le géant des services à l’environnement se veut “plus à l’écoute de ses clients, plus simple, plus manoeuvrant et plus performant.”En un mot, plus apte à capter de nouvelles opportunités de croissance organique « à fort volume et forte rentabilité », a précisé son PDG Antoine Frérot lors d’une présentation à la presse le 6 février. L’économie circulaire figure en tête de ces opportunités.

Ecomobilité

EDF donne un coup de pouce à la voiturette électrique d’Eon Motors

A la recherche d’un million d’euros pour financer l’industrialisation et la commercialisation de sa Weez, voiturette électrique tri-places, le constructeur Eon Motors reçoit enfin un soutien. EDF lui apporte 300 000€ à travers son programme de soutien au développement économique et à la création d’emplois dans les vallées hydrauliques (une Rivière, un Territoire Financement). L’accompagnement prendra la forme d’un prêt participatif sur 5 ans à un taux fixe de 3,5 % par an, assorti d’un différé de remboursement du capital de 1 an. Contactée par GreenUnivers, EDF n’était pas disponible pour confirmer l’information.

Politiques publiques

“L’évolution des mécanismes de soutien doit être programmée et progressive” – Damien Mathon, SER

A la veille du colloque annuel du Syndicat des Energies Renouvalables, dont GreenUnivers est partenaire, son délégué général Damien Mathon détaille les positions du syndicat. Le SER est bien décidé à répondre point par point aux critiques accusant les EnR d’être responsables de la morosité du marché européen de l’électricité et entend veiller à une évolution “progressive et programmée” des mécanismes de soutien, accompagnée de contreparties synonymes pour les opérateurs de baisse des coûts.

Colloque du SER : le ministre répond, en partie, aux attentes des professionnels

En plein débat sur la réforme des modes de soutien aux énergies renouvelables, le ministre de l’Écologie Philippe Martin s’est voulu, une fois de plus, rassurant, ce matin, alors qu’il intervenait au 15è colloque annuel du Syndicat des énergies renouvelables. Devant un parterre de quelque 900 professionnels, le ministre a promis de « consolider, simplifier et donner de la visibilité » aux différents secteurs, se gardant cependant bien souvent de s’engager sur des chiffres ou des dates.

L’hybridation et le froid renouvelable au cœur d’un nouvel AMI

Lancé hier, jeudi, le nouvel appel à manifestations d’intérêt (AMI) piloté par l’Ademe se présente à la fois comme un soutien « complémentaire » aux énergies renouvelables, déjà largement soutenues par le programme des Investissements d’avenir, et comme un coup de pouce aux thématiques plus embryonnaires que sont l’hybridation des énergies et le froid renouvelable.

International

Solaire

Neoen et Taqa partenaires dans les renouvelables en Egypte

Après 8 mois de travail et l’ouverture d’un bureau au Caire en septembre, le français Neoen, développeur et producteur indépendant d’énergies renouvelables, est en mesure d’annoncer son partenariat avec le géant de l’énergie égyptien Taqa Arabia, la plus importante société privée égyptienne dans le secteur de l’énergie.

Solaire résidentiel : l’américain SunRun rachète trois concurrents d’un coup

Le n°2 du solaire résidentiel aux États-Unis réalise une belle opération en s’emparant de la branche « résidentielle » de son compatriote REC Solar, et de deux autres acteurs : AEE Solar et SnapNrack. Le montant total de cette triple opération n’a pas été dévoilé.

Bosch vend 1€ une usine de modules solaires à un consortium asiatique

La liquidation du passé solaire de Bosch se poursuit avec la vente pour un euro symbolique de l’usine de modules solaires d’Aleo Solar, sa filiale, située à Prenzlau. L’acheteur, un consortium composé de trois sociétés asiatiques, prévoit de conserver environ 200 emplois et de poursuivre l’activité sous la marque « Aleo ».

Eolien

Vestas améliore ses résultats et lance une augmentation de capital

Dans le cadre de ses résultats annuels, le fabricant d’éoliennes danois Vestas a annoncé hier le lancement d’une augmentation de capital. Pour ce faire, le groupe va mettre sur le marché 20 millions d’actions (9,9 % de son capital), d’une valeur totale de  487,8 M€ selon le cours de clôture de lundi, au travers d’un placement auprès d’investisseurs institutionnels et privés. La direction a précisé que cette somme était destinée à renforcer son compte de résultats et son ratio de solvabilité, mais ne serait pas utilisée pour conquérir de nouveaux marchés ou financer des acquisitions.

L’énergéticien danois Dong récupère du cash de tous côtés

L’énergéticien danois vient de finaliser deux opérations qui étaient en négociation depuis plusieurs mois. Il vient de confirmer la vente de la moitié de ses parts dans le gigantesque parc éolien offshore du London Array (630 MW actuellement, 1 GW prévu à terme) à la Caisse de dépôt et placement du Québec, fonds de pension canadien, pour un montant de 644 M£ (780 M€), soit davantage que les 500 M£ évoqués en février 2013 lorsque la préparation de la cession avait été ébruitée dans la presse. Une somme qui va permettre de renflouer le groupe, qui avait annoncé en février 2013 un plan d’économies et des cessions d’actifs non stratégiques à la suite de ses mauvais résultats de 2012.

Eolien offshore : Senvion (ex. REpower) victime à son tour du ralentissement allemand

Une nouvelle suspension dans la production d’éoliennes offshore  en Allemagne vient allonger la liste des industriels qui subissent les conséquences du ralentissement observé dans les projets d’un des pays en pointe dans le secteur. L’ancien REPower, filiale depuis 2009 du cinquième fabricant mondial d’éoliennes  l’indien Suzlon et récemment rebaptisé Senvion, a cessé dès la deuxième semaine de janvier de produire des pâles d’éoliennes sur ses sites allemands.  246 salariés sont donc en chômage partiel, une solution qui évite les licenciements et permet en conservant des équipes compétentes et formées, de garantir une bonne réactivité lorsque les affaires reprendront, souligne la direction. Car, si elle prévoit de maintenir ce chômage partiel jusqu’à la fin de l’année, elle se dit optimiste pour les années suivantes.

Smart Grid

Smart grid : Alstom signe le plus gros contrat du monde en Inde

C’est auprès de l’opérateur national indien Power Grid Corporation of India Limited (PGCIL) que la filiale grid d’Alstom vient de remporter son plus gros contrat. D’un montant de 41 millions d’euros, c’est également le plus important contrat de smart grid encore jamais signé au monde, selon l’entreprise.