L’Irena octroie ses premiers prêts pour des centrales EnR

Print Friendly, PDF & Email

EN BREF-interieurL’agence internationale pour l’énergie renouvelable (Irena) avait annoncé en novembre 2012 le lancement de prêts à taux réduit pour financer des installations d’énergies renouvelables dans des pays émergents. Grâce à un financement des Emirats arabes unis, via le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (Abu Dhabi Fund for Development – ADFD), une somme globale de 350 M$ doit être engagée.

Un appel à candidatures avait été lancé pour sélectionner une première vague de projets. L’Irena vient juste de boucler ce premier round en accordant un financement de 41 M$ à des projets situés dans plusieurs pays (Equateur, Sierra Leone, Mali, Mauritanie, Samoa, Maldives) et représentant une puissance installée cumulée de 35 MW.

L’Irena (avec les fonds de l’ADFD) prend en charge jusqu’à 50% du financement de chaque projet, avec des prêts compris entre 5 et 15 M$, en moyenne.